Carte de l’Amérique du Sud

Découvrir une carte de l’Amérique du Sud. Continent en forme de triangle, l’Amérique du Sud est bordée à l’est pas l’Océan Atlantique, à l’ouest par l’Océan Pacifique et au nord par la mer des Caraïbes. Reliée au continent nord-américain par l’isthme de Panama, l’Amérique du Sud est le quatrième continent par sa taille. Sa superficie représente 17 818 000 kilomètres carrés soit environ un huitième de la surface des terres émergées de notre planète. En 1995, la population était estimée à 334 millions d’habitants.

Carte de l'Amérique du Sud
Carte de l’Amérique du Sud

L’environnement naturel sur la carte de l’Amérique du Sud

Le profil de l’Amérique du Sud est déterminé principalement par la situation des trois régions montagneuses : les Andes, les hautes terres de Guyane et celles du Brésil. Entre ces régions, on trouve des zones de grandes plaines formées par les principaux systèmes fluviaux de ce continent : le Bassin amazonien, le Bassin de l’Orénoque et le Bassin de Panara.

Environ 80 % de la surface de l’Amérique du Sud est située entre les Tropiques, mais la Terre de Feu, située à l’extrémité du continent, s’étend plus au sud que n’importe quel autre continent. C’est parce que les portions situées le plus au sud du continent sont étroites qu’elles ne subissent pas les mêmes rigueurs climatiques que les régions septentrionales de l’Amérique du Nord et de l’Asie du Nord. De plus, les courants océaniques permettent de modérer le climat du sud du Chili et de l’Argentine. Celui-ci est plus chaud en hiver et plus frais en été, si on le compare aux autres zones du globe situées à la même latitude. Cependant, partout ailleurs, les grandes différences d’altitude donnent une vaste gamme de types de climats. Vous pourrez retrouver ceci sur la carte de l’Amérique du Sud sur le climat.

Dans la majeure partie de l’Amérique du Sud, l’élévation au dessus du niveau de la mer détermine les conditions climatiques.

Carte de l'Amérique du Sud : les pays
Carte de l’Amérique du Sud : les pays

La terre

Autrefois, l’Amérique du Sud faisait partie de l’ancienne terre connue sous le nom de Pangée (Gondwanaland). Il y a environ 150 millions d’années, le continent sud-américain se détachait de ce qui forme désormais l’Afrique et commençait à dériver vers l’ouest jusqu’à atteindre sa position actuelle. Ce mouvement s’est accompagné de la formation des montagnes des Andes à l’ouest du continent. En ce qui concerne la géologie, les plus vieilles roches se trouvent dans les hautes terres du Brésil où l’on découvre des strates datant de l’époque précambrienne. Les régions basses sont généralement formées de dépôts sédimentaires plus récents.

Les Andes sur la carte de l’Amérique du Sud

S’étendant sur plus de 8 000 kilomètres (5 000 miles) du Vénézuela au Chili comme on peut sur la carte de l’Amérique du Sud (relief), les Andes occupent le bord occidental de l’Amérique du Sud. C’est la plus longue chaîne de montagnes du monde et également l’une des plus hautes. Le sommet le plus élevé est l’Aconcagua, situé à la frontière entre le Chili et l’Argentine.

Son altitude est de 6 959 m. Plusieurs autres sommets de cette chaîne dépassent les 6000 m. Cette chaîne fait partie de l’Anneau de Feu, une chaîne de volcans qui entoure le Bassin pacifique.

Les Andes ne forment pas uniquement des sommets élevés, mais plutôt de petites subdivisions. Certaines portent le nom de cordillères (en espagnol  » cordilleras  » qui signifie chaîne de montagnes), d’autres sont appelées  » nudos  » (noeuds ou noyaux de sommets) et d’autres encore  » altiplanos  » (hauts plateaux).

Carte de l'Amérique du Sud sur le relief
Carte de l’Amérique du Sud sur le relief

Au nord de la frontière entre la Colombie et l’Equateur se trouve le Nudo de Pasto, une concentration complexe de sommets volcaniques d’où partent les trois chaînes principales des Andes colombiennes. Elles forment les caractéristiques physiques prédominantes de la moitié ouest de la Colombie.

La Cordillère occidentale est parallèle à l’océan Pacifique et possède une altitude modérée (la plupart des sommets ne dépassent pas les 3 700 m.
La Cordillère centrale qui s’étend vers le nord à partir du 9e degré nord de latitude, est une chaîne élevée et accidentée. De nombreux sommets sont volcaniques.

Le Pic de Tolima et le Pic de Ruiz, qui dépassent les 5 180 m (voir la carte de l’Amérique du Sud sur le relief), constituent les sommets les plus impressionnants de cette partie des Andes. La Cordillère centrale est une barrière difficile à franchir. Elle pose des problèmes aux transports colombiens.

La Cordillère orientale est plus large et plus longue que les deux autres. Elle s’étend à partir du 12e degré nord de latitude près de la péninsule de Guajira et se jette dans la mer des Caraïbes. C’est dans cette cordillère que l’on rencontre un grand nombre de hauts plateaux où vit un tiers de la population colombienne. C’est ici que se trouve également la capitale du pays, Bogota. Elle possède plusieurs sommets enneigés (le plus haut est le Pic Bolivar dont l’altitude est de 5 007 m) et son aspect est très escarpé.

En Equateur, les Andes sont composées de deux chaînes parallèles et d’une série de bassins. Les deux chaînes sont volcaniques. La chaîne située à l’ouest, la Cordillère occidentale, est en moyenne plus petite que la chaîne située à l’est, la Cordillère orientale. Néanmoins le plus haut sommet de l’Equateur, Chimborazo dont l’altitude est de 6 272 m, est situé en Cordillère occidentale comme on peut le voir sur la carte de l’Amérique du Sud.

Au Pérou, les Andes sont formées par un grand nombre de chaînes séparées qui entourent plusieurs hauts plateaux. Contrairement aux Andes du nord colombiennes et équatoriennes, une grande partie des montagnes péruviennes ne sont pas d’origine volcanique. Dans le pays plusieurs cordillères possèdent des sommets aigus qui sont connus de tous les alpinistes chevronnés du monde. La Cordillère Blanche au nord de Lima et la Cordillère de Vilcabamba, près de Cuzco, forment des sommets magnifiques. La plus haute montagne du Pérou (Huascaran dont l’altitude est de 6 768 m) fait partie de la Cordillère Blanche.

Dans le sud du Pérou, à l’ouest de la Bolivie et au nord du Chili et de l’Argentine, un haut plateau caractérise les Andes. Cette plaine de haute altitude est appelée l’Altiplano. L’un des sites les plus intéressants de l’Altiplano est le lac Titicaca qui se trouve à la frontière entre le Pérou et la Bolivie. Le Tititcaca est le lac navigable le plus haut du monde. C’est également le plus grand lac d’Amérique du Sud. Il s’écoule au sud grâce au Rio Desaguadero jusqu’au lac Poop, puis rejoint une série de marais salés au sud-ouest de la Bolivie.

Carte de l'Amérique du Sud - Politique
Carte de l’Amérique du Sud – Politique

Les Hautes Terres du Brésil

La plus grande zone de montagnes et de collines de l’est de l’Amérique du Sud se trouve au Brésil.
Les hautes terres du Brésil s’étendent à partir de l’embouchure de l’Amazone jusqu’au centre de l’Uruguay et comprennent des régions de l’est du Paraguay et de la Bolivie. Le long du littoral Atlantique, les escarpements sont abrupts, mais à l’intérieur du pays, ces hautes terres se composent d’une série de plateaux et de collines. La plus haute montagne des hautes terres brésiliennes, le Pic de Bandeira atteint à peine 2 890 m d’altitude.

Au nord, près de l’Amazone, le terrain est en grande partie érodé et usé à outrance. Les sols, très pauvres, sont recouverts de broussailles. Dans l’ensemble de la région, il est possible d’observer d’abondants dépôts de minéraux qui contribuent à faire du Brésil un pays riche.

Les Hautes Terres de Guyane

Au nord de la rivière Amazone, on peut découvrir les hautes terres guyanaises, ancienne chaîne de montagnes dont les origines géologiques sont liées à celles des hautes terres brésiliennes. De manière générale, ces montagnes sont élevées dans le sud (le plus haut sommet, le Mont Romaira culmine à 2 772 m) et à mesure que l’on se dirige vers le nord elles perdent de l’altitude.

Patagonie

A l’est des Andes, au sud de l’Argentine, on trouve la région de la Pantagonie si vous souhaitez la localiser sur la carte de l’Amérique du Sud. Elle est formée de larges plateaux séparés par des vallées profondes creusées par les rivières. C’est une région plate bien qu’elle se compose de quelques montagnes de basse altitude et de quelques cônes de cendres volcaniques. Des plaques de lave recouvrent aussi une partie de la Patagonie. La région se caractérise par une grande sécheresse et l’absence d’arbres. On rencontre peu de zones d’habitations et l’élevage des moutons est la principale activité économique de la région.

Amérique du Sud carte
Amérique du Sud carte

Bassin de l’Orinoco

La rivière Orénoque coule entre les hautes terres de Guyane et les montagnes des Andes. Le bassin fluvial de cette rivière représente 570 000 kilomètres carrés. C’est une plaine de basse altitude appelée Bassin de l’Orénoque ou Llanos. Son altitude est en moyenne inférieure à 244 m. La plaine descend progressivement vers l’est. La faible déclinaison des rivières produit un schéma classique de méandres à faible débit, les crues inondent les rivières lors de la saison des pluies. La majorité des Llanos est recouverte de végétation. Le long des rives, l’on rencontre quelques palmiers et d’autres arbres.

Bassin amazonien

L’Amazone est l’une des plus belles rivières du monde et elle est facilement identifiable sur la carte de l’Amérique du Sud. On estime qu’environ un cinquième de l’eau douce du monde est originaire de la vallée de l’Amazone.

La forme du Bassin amazonien ressemble à une cuillère. Ce bassin large et plat est entouré par les hautes terres de Guyane au nord, par les Andes à l’ouest et les hautes terres brésiliennes au sud et à l’est. La source de cette rivière se trouve au Pérou, à seulement 160 kilomètres (100 miles) du Pacifique. Elle coule au travers des Andes puis fait des méandres dans les plaines amazoniennes. La rivière s’étend sur environ 6 400 kilomètres (4 000 miles)et se jette dans l’Atlantique.

Carte administrative de l'Amérique du Sud
Carte administrative de l’Amérique du Sud

Bassin de Parana

Plusieurs rivières se rejoignent pour former le bassin situé au sud-ouest des hautes terres du Brésil et à l’est des Andes si vous souhaitez le localiser sur la carte de l’Amérique du Sud. La plus grande de ces rivières est le Panama, mais les rivières Paraguay et Uruguay ont aussi une taille importante. L’embouchure de ces rivières s’appelle le Rio de la Plata. Il s’agit d’un estuaire inondé bien qu’il porte parfois le nom de golfe. Le système fluvial du Rio de la Plata s’étend sur environ 4,1 millions de kilomètres carrés. En Argentine, une large zone de plaines est appelée Pampas et fait partie de ce bassin bien que peu de rivières traversent vraiment la région des pampas.

La plus grande rivière, qui traverse le Bassin du Rio de la Plata, est le Parana qui prend sa source au centre du Brésil et qui coule vers le sud-ouest pendant environ 4 025 kilomètres (2 500 miles) avant d’atteindre son embouchure. Beaucoup de ces affluents créent des chutes d’eau spectaculaires lorsqu’ils tombent en cascades depuis les hautes terres du Brésil.

Climats en Amérique du Sud

L’Amérique du Sud peut être divisée en quatre zones climatiques distinctes : tropicale, tempérée, sèche et froide, en fonction des caractéristiques principales qui marquent ce continent. Les variations du relief (principalement l’altitude) et des facteurs tels que la pluviométrie, les masses d’eau, et les tendances des vents créent cependant une multitude de microclimats. Voir la carte de l’Amérique du Sud sur le climat.

Carte du climat en Amérique du Sud
Carte du climat en Amérique du Sud

Climat tropical

Le climat du Bassin de l’Orinoco Basin et pratiquement l’ensemble de celui du Bassin amazonien se caractérise par des températures élevées et des précipitations importantes. L’humidité est élevée. Les variations de température sont peu importantes en raison de la proximité de l’Equateur. Les températures moyennes sont rarement inférieures à 18° C. Le climat de la Savane se caractérise par une saison sèche.

Climat tempéré

Au sud du Tropique du Capricorne (à environ 23° S.), le climat est l’un des plus froid de l’Amérique du Sud et l’hiver est très marqué. La région sud du Brésil, la majeure partie du Paraguay, tout l’Uruguay ainsi que le nord est de l’Argentine se partagent un climat subtropical humide.

Le climat du Chili central s’apparente à celui des zones méditerranéennes où les étés sont chauds et les hivers humides. Le sud du Chili possède un climat marin et se caractérise par des températures fraîches ainsi que par des précipitations tout au long de l’année. Bien que la proximité de l’océan ait tendance à atténuer les températures extrêmes, certaines régions du sud du Chili connaissent des températures très basses et des précipitations très importantes.

Climat sec

Quatre régions d’Amérique du Sud ont un climat qui se caractérise principalement par l’absence de précipitations. Les deux principales régions désertiques sont situées sur la côte occidentale du continent et en Argentine. On trouve également de petites zones arides dans le nord-est du Brésil et le long du littoral vénézuélien.

L’ensemble de la région côtière du Pérou et la partie septentrionale du Chili est une des régions les plus arides de la surface de la terre. Ce désert est frais, mais cependant humide. Pour les personnes qui ne sont pas gênées par l’absence de pluie il fait bon y vivre.
L’Argentine est traversée par une ceinture aride qui va du nord-ouest au sud-est. Les écarts de températures du nord de cette région entourant San Miguel de Tucuman et Mendoza, sont parmi les plus importants de l’ensemble du continent. Les étés y sont chauds et les hivers froids. Plus au sud, en Patagonie, l’influence océanique produit des températures plus basses en moyenne, mais qui n’atteignent pas les extrêmes que l’on enregistre normalement à l’intérieur des terres. L’aridité de ces régions d’Argentine s’explique par le fait qu’elles soient situées à l’ombre et qu’elles ne reçoivent pas de pluie.

Carte de l'Amérique du Sud vierge
Carte de l’Amérique du Sud vierge

Climat froid

On rencontre des températures annuelles moyennes inférieures à 10° C dans les régions sud de l’Argentine et du Chili et en altitude dans l’ensemble des Andes. La région de la Terre de Feu se caractérise par un climat froid et humide. Des vents froids permanents rendent l’extrémité sud du continent particulièrement inhospitalier à l’homme.

A basse altitude (900 m au-dessus du niveau de la mer) la tierra caliente, ou zone de chaleur caractérisée par des conditions climatiques tropicales. Entre 900 et 2100 m, on trouve la tierra templada, ou zone tempérée dont les conditions climatiques s’apparentent aux climats tempérés des régions subtropicales. Entre 2 100 et 3 000 m, la tierra fria est proche des conditions climatiques rencontrées dans les régions froides, notamment à l’extrême sud du continent. Au-dessus de la tierra fria on rencontre la puna, ou la pays paramos où le froid règne tout au long de l’année.

Végétation et Sols

La répartition de la végétation et des sols de l’Amérique du Sud est étroitement liée à la répartition des formations géologiques et des zones climatiques. C’est-à-dire que l’on rencontre essentiellement les espèces végétales et les sols de la forêt tropicale dans le Bassin amazonien. Les espèces désertiques se développent le long du littoral péruvien et au nord du Chili. La savane se rencontre sur les Llanos et dans une partie des hautes terres du Brésil. Voir une carte de l’Amérique du Sud, sur les végétations.

Carte des fleuves en Amérique du Sud
Carte des fleuves en Amérique du Sud

Le Bassin amazonien comprend la plus grande étendue de forêt tropicale humide du monde. Ce type de végétation recouvre aussi les hautes terres de Guyane, la bordure nord- ouest des hautes terres du Brésil, le versant est des Andes dont l’altitude atteint les 1 800 m et une latitude d’environ 25° S, ainsi qu’une partie des régions côtières du Pacifique en Colombie et en Equateur. On rencontre uniquement ce type de végétation en présence de températures élevées et de précipitations importantes. La forêt tropicale se compose de différents niveaux avec des types de végétation variés.
On peut trouver plus de 2 000 espèces d’arbres dans le Bassin amazonien. Des centaines d’espèces différentes poussent souvent en symbiose les unes avec les autres. Les sols de la plupart des régions tropicales sont pauvres et peu fertiles, sauf dans les régions qui subissent des crues annuelles.

Certaines parties du sud du Brésil et du Paraguay, ainsi que le sud du Chili et de l’Argentine, sont recouvertes de forêts à moyenne latitude. Il s’agit souvent de forêts de conifères qui sont associées à des types de sols relativement riches.
Les régions arides de l’Amérique du Sud possèdent une végétation variée. En Argentine, les régions semi-arides sont recouvertes d’herbes ainsi que d’une végétation diversifiée.

Par contre, les déserts du Chili et du Pérou ne sont pratiquement pas recouverts de végétation.

La plus grande partie des hautes terres du Brésil et des Llanos au Vénézuela est recouverte par la savane. C’est un type de végétation intermédiaire entre la forêt et la terre herbeuse. On rencontre également quelques rares arbres.

Dans les régions tropicales des Andes, on peut découvrir différents types de plaines au-dessus des arbres.

Où se trouve l'Amérique du Sud
Où se trouve l’Amérique du Sud

Faune

Si l’on compare la faune de l’Amérique du Sud à celle des autres continents, celle-ci n’est pas aussi riche et diversifiée qu’on pourrait l’imaginer. L’isolement géographique du continent, qui dura plusieurs milliers d’années ainsi que le rattachement relativement récent à l’Amérique du Nord grâce à l’isthme du Panama, ont fait que de nombreuses espèces répandues le monde sont absentes de l’Amérique du Sud. La seule exception concerne les oiseaux qui migrent tous les ans d’un continent à un autre.

Parmi les mammifères rencontrés en Amérique du Sud, deux d’entre eux ont été domestiqués avant l’arrivée des conquistadores espagnols. Il s’agit du lama et de l’alpage. On compte également quelques félins, en particulier le jaguar. Au sud du 12° S. de latitude, sur le littoral pacifique, et à partir du 30° sud du littoral atlantique, on trouve encore de nombreux mammifères marins comme les otaries et les phoques.

En Amazone, on peut également rencontrer quelques dauphins.

Il y a probablement plus d’espèces d’oiseaux en Amérique du Sud que sur n’importe quel autre continent. Des estimations affirment que l’on pourrait dénombrer 2 700 espèces différentes.

On rencontre enfin un nombre important de poissons, de reptiles et d’insectes. Toutes ces créatures sont plus nombreuses dans le Bassin amazonien bien que l’on puisse également les trouver sur l’ensemble du continent.

Peuples et culture

La population actuelle de l’Amérique du Sud est issue d’un ancien héritage : les indiens, les espagnols et les portugais, les africains ainsi qu’un certain nombre de nouveaux immigrants européens et asiatiques. Certaines régions sont encore peuplées d’une majorité indienne alors que d’autres sont peuplées par des descendants africains ou encore par des colons blancs européens. Ci-dessous une carte de l’Amérique du Sud sur les principales villes.

Carte des villes de l'Amérique du Sud
Carte des villes de l’Amérique du Sud

Le taux de croissance de la population de l’ensemble du continent a été important en raison d’un taux de natalité élevé et d’un taux de mortalité faible. Les pays de l’extrême sud (le Chili et l’Argentine) ont tout fait pour réduire ces taux de croissance.

Langues

Après presque cinq siècles de domination ibérique sur ce continent, l’espagnol et le portugais sont les deux langues les plus parlées en Amérique du Sud. Environ la moitié de la population parle portugais (surtout la population vivant au Brésil), et presque tout le reste de la population parle espagnol. Les habitants de la Guyane parlent anglais, et ceux du Surinam hollandais. L’anglais et le français sont souvent choisis comme seconde langue. Voici la carte de l’Amérique du Sud sur les langues du continent.

Certaines langues indigènes survivent encore. Au Brésil et au Vénézuela par exemple, 10 % de la population est vraisemblablement capable de comprendre un des dialectes des tribus vivant dans la forêt tropicale. Mais on pense qu’un nombre moins important les utilise régulièrement. Dans la plus grande partie du Pérou, le Quechua, la langue des Incas, est largement répandu. Beaucoup de paysans indiens n’ont jamais appris l’espagnol. Sur l’Altiplano, près du lac Titicaca, l’Aymara est la langue indienne parlée à la fois dans les campagnes et dans les villes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *