Carte de la Russie

Découvrir une carte de la Russie. Le Pays possède le statut de nation indépendante depuis la dissolution de l’Union Soviétique en 1991. Elle était autrefois connue sous le nom d’URSS (République Socialiste Soviétique).

Carte de la Russie
Carte de la Russie – Obtenir les droits d’auteurs ici

Elle occupe une superficie supérieur à 17 millions de kilomètres carrés. La Russie s’étend sur la moitié de l’hémisphère nord. Son paysage se caractérise par une plaine de basse altitude. Deux grandes plaines sont séparées par les montagnes de l’Oural qui forment la barrière traditionnelle séparant l’Europe de l’Asie. Par contraste, la Sibérie orientale est un plateau composé de collines et de montagnes. On peut même trouver des volcans sur la péninsule de Kamtchtka et dans les îles Kouriles.

Plus de 80 % des habitants sont d’origine russe. Mais on dénombre également 75 autres groupes ethniques. Près des trois quarts de la population vivent dans des concentrations urbaines. Les principales villes sont : St Petersbourg, Niini-Novgorod et Moscou qui est également la capitale.

Carte politique en Russie
Carte politique en Russie

Carte de la Russie : le relief

Comme on peut le voir sur la carte de la Russie, le pays possède les plus longues frontières du monde. A l’ouest, elle est limitée par la Norvège, la Finlande, le Golfe de Finlande, l’Estonie, la Lettonie et la Biélorussie. Au sud-ouest, la Russie côtoie l’Ukraine, et dans le sud elle touche la Mer d’Azov, la Mer Noire, la Géorgie, l’Azerbaïdjan, la Mer caspienne, le Kazakhstan, la Mongolie, la Chine et la Corée du Nord. Au nord et à l’est, elle est bordée par diverses parties de l’Océan Pacifique et de l’Océan Arctique.

Carte du relief de la Russie
Carte du relief de la Russie

Les caractéristiques physiques

La Russie est formée de deux blocs stables : les plateformes européenne et sibérienne. La soudure qui unifie ces deux plates-formes est la chaîne des Monts Oural, datant de 250 millions d’années. Autour de ces plates-formes, on trouve des systèmes montagneux plus jeunes.

On peut voir sur la carte de la Russie (celle du relief) que les sommets les plus hauts, en dehors de l’Oural, se trouvent sur la péninsule de Kola (à 900 m d’altitude). Partout ailleurs, la région consiste principalement en des plaines et des tourbières, à l’exception des collines de Valdaï, dont l’altitude est de 347 m : des hautes terres de Russie centrale et de la dorsale qui va de Moscou à Smolensk (ces deux régions atteignant 300 m d’altitude), et des hauteurs proches de la Volga.

Carte administrative de la Russie
Carte administrative de la Russie

Sur la lèvre sud de la péninsule de Crimée en Ukraine, on rencontre le début d’une longue série de chaînes de montagnes qui s’enfoncent en Sibérie orientale et en Russie du sud-est. Les montagnes de Crimée sont séparées du Grand Caucase par la péninsule et le détroit de Kerch, en Ukraine. Le Grand Caucase est entouré au nord par les vastes hautes terres de Stavropol. Une grande partie des montagnes de cette chaîne sont faites de matériaux volcaniques, y compris le Mont Elbruz (culminant à 5633 m) qui est le plus haut sommet d’Europe.

Les montagnes de l’Oural constituent les restes de chaînes beaucoup plus hautes. Les montagnes sont plus élevées dans le nord de l’Oural. Celles du centre sont les plus basses et tous les moyens de transport passent par cette région, y compris le train Transsibérien. Les montagnes du sud de l’Oural ont une altitude moyenne, mais sont très étendues. Pendant plus de 200 millions d’années, les monts de l’Oural autrefois très imposants, ont été érodés par les systèmes fluviaux de la Volga/Kama et de l’Ob.

Partie Européenne de la Russie
Partie Européenne de la Russie

Sur 1 600 kilomètres à partir de l’Oural et vers l’est en direction de l’Iénissei, et sur 1 900 kilomètres du nord vers le sud, les plaines de Sibérie occidentale ne dépassent jamais l’altitude de 180 m au dessus du niveau de la mer. La rivière Ob et ses affluents coulent lentement pour se jeter dans l’océan Arctique. Au printemps, lorsque les affluents du sud montent en raison de la montée des eaux créées par la fonte des neiges, l’Ob, fleuve principal, est toujours gelé en aval. Les inondations très importantes sont alors responsables de la création de l’une des plus grandes zones de marécages au monde, les Marais de Vassiougan.

Caractéristiques du relief à l’Est de la Russie

A l’est de la rivière Iénisseï, se trouve le Plateau Central Sibérien, d’où descendent les affluents de la Iéna et du Iénisseï. Au sud, l’arc montagneux se poursuit jusqu’à la chaîne de l’Altaï, où se trouve la source de l’Ob. Les deux bras de l’Altaï forment la vallée de la rivière Tom, un des affluents de l’Ob. Dans cette vallée (le bassin de Kouzneck), des dépôts de charbon de très bonne qualité ont été découverts. A l’est, l’Altaï rejoint la chaîne de Sayan.

Carte détaillée de la Russie
Carte détaillée de la Russie

Au-delà des montagnes de Sayan se trouve le lac Baïkal (que l’on peut observer sur la carte de la Russie) , dans une vallée créée par un rift encore actif. La surface occupée par le lac Baïkal n’est pas très importante, mais c’est le lac le plus profond du monde. Le lac Baïkal s’enfonce un peu plus à chaque tremblement de terre et, dans plusieurs millions d’années, il deviendra un nouvel océan. Il contient un cinquième des réserves d’eau douce du monde.

Le lac Baïkal est formé sur une faille tectonique. A l’ouest, on rencontre les hautes terres pré-Baïkal. A l’est, on trouve la Transbaikalia. Le long du littoral de la mer d’Okhotsk, il y a toute une série de chaînes montagneuses. La péninsule de Kamtchatka est une des régions les plus volcaniques de la Terre. Ceci est aussi vrai des îles Kouriles. Loin à l’intérieur des terres, le long des berges de la Iéna, se trouve la chaîne de Verkhoïansk, qui rejoint ensuite la chaîne de Cerskyï.

Carte des républiques de Russie
Carte des républiques de Russie

A l’est de la Sibérie, les plaines sont plus parsemées. La rivière Iéna crée les basses terres centrales de Yakoutie dans sa partie médiane près de Iakoutsk. Le long de l’Amour, on trouve la plaine fertile de Zeïa-Boureya et, le long de la rivière Oussouri, un affluent de l’amour, on trouve les basses terres de l’Oussouri.

Les rivières principales et les Lacs

La Russie possède 100 000 rivières qui sont les plus longues rivières du monde. La Volga, une des cinq plus grandes, est peut-être la plus célèbre, mais c’est aussi la plus courte (on peut facilement la voir sur la carte de la Russie). Les quatre autres se trouvent en Asie : L’Ob-Irtych, l’Amour, la Iéna et l’Iénisseï. Toutes, sauf l’Amour, coulent vers le nord et l’océan Arctique. La « petite mère Volga » coule vers le sud et se jette dans le plus grand « lac » du monde : la Mer Caspienne, qui est une mer salée intérieure. 336 rivières se jettent dans le lac Baïkal.

La Carélie, au sud des collines de Baldaï, s’appelle aussi la terre des lacs. Les plus grands sont le lac Onéga et le lac Iadoga. On rencontre aussi de grands lacs en Asie Centrale.

Climat et végétation

En raison de sa taille, la Russie se caractérise par une certaine monotonie et une grande diversité. Les climats de la Russie occidentale et de la Russie orientale sont de type continental, à l’exception de la Toundra dans l’extrême sud-est du pays. La carte de la Russie permet d’observer ce phénomène (carte du climat). On constate de grands écarts de températures. En hiver, les températures sont de plus en plus froides du sud vers le nord et de l’ouest vers l’est. Les étés peuvent être chauds et humides, même en Sibérie.

Carte du climat en Russie
Carte du climat en Russie

La Russie connaît peu de précipitations, celles-ci sont plus importantes en été (juillet et Août). Les terres intérieures du centre sont les régions les plus sèches.
Du nord au sud, la plaine de l’Europe de l’Est est recouverte successivement par la toundra, la taïga (forêt de conifères), la forêt mixte, la forêt d’arbres à feuilles caduques, la steppe (plaine herbeuse) et enfin par une zone semi-désertique (près de la Mer Caspienne). Ces changements de végétation reflètent différentes zones climatiques. La Sibérie est composée principalement d’une taïga. Les sols sont variés.

Informations complémentaires à la carte de la Russie

Dans cette partie vous trouverez des informations complémentaires, qui viennent s’ajouter à celles de la carte de la Russie :

Les habitants et la culture

Une information qu’il est difficile d’observer sur une carte de la Russie est la population qui était estimée à 149 millions habitants en 1995 alors qu’elle n’est que de 146 millions en 2016. Des 15 anciennes républiques de l’Union Soviétique, la Russie est celle qui possède la plus grande diversité ethnique, avec 75 nationalités différentes. Les russes représentent 82 % du total, et seules trois autres ethnies (les Tatares, les Ukrainiens et les Tchouvashs) représentent plus de 1 % chacun. Dans les groupes linguistiques, il y a les langues caucasiennes.

Le taux de croissance global de la population russe est en nette diminution par rapport aux décennies précédentes. Cela s’explique par la baisse importante de la natalité russe. Les taux des populations minoritaires continuent de progresser, en particulier au sein des milieux musulmans.

Les schémas d’occupation

La population russe est en majorité citadine. Un grand nombre d’habitants vivait dans la partie européenne où, de 1960 à 1990, la population rurale a diminué de 30 %. Le résultat de cet exode rural est l’existence d’une centaine de villes de plus de 100 000 habitants et de 13 métropoles de plus d’un million d’habitants. Moscou et St Petersbourg sont de loin les deux plus grandes villes.Vous pouvez observer la carte de la Russie sur les grandes villes.

Carte des villes de Russie
Carte des villes de Russie

D’autres centres d’habitations importants sont : les berges de la Volga, le bassin industriel et charbonnier de Donetzk, les centres miniers et industriels des montagnes de l’ Oural, et un nombre certain de villes situées le long du Transsibérien. On rencontre également des ports et des centres miniers à l’extrême nord du pays, des villes touristiques au bord de la Mer Noire et des centres administratifs.

La plupart des habitants des zones rurales vivent dans de grands villages associés à des fermes collectives d’état fondées au cours de l’ère soviétique. Ces dernières continuent à vivre selon les traditions russes de fermes communautaires.

Carte des régions en Russie
Carte des régions en Russie

La langue russe

Le russe est la langue des habitants de la grande Russie. Les racines de la langue russe remontent à 3 000 ou 4 000 ans.

Le russe a été extrêmement influencé par le grec (au travers du byzantin) et par la langue de l’église orthodoxe. Le russe a aussi été formé par 300 ans d’occupation mongole et tartare. Tout au long des années, la langue a été marquée par le polonais, l’allemand, le français, l’italien et le latin. Depuis la Seconde Guerre mondiale, le russe a emprunté de nombreux termes américains.

L’énergie

La Russie possède les plus grandes réserves de charbon de toutes les anciennes républiques soviétiques. C’est aussi un des premiers producteurs de pétrole et de gaz naturel au monde. Des réseaux étendus de pipelines relient les zones de production à toutes les régions de la Russie et aux pays européens.

La plupart de ces ressources sont transformées en électricité. Néanmoins, un tiers de l’énergie consommée en Russie est d’origine hydroélectrique. Les plus grandes centrales sont situées sur les rivières Volga, Ob, Iénisséï et Angara. Des lignes à haute tension permettent d’acheminer l’électricité de la Sibérie vers les autres régions russes et l’Europe.

Carte de l'énergie en Russie
Carte de l’énergie en Russie

L’exploitation forestière

La Russie possède les plus importantes réserves forestières du monde. Elle produit du bois, de la pulpe et du papier, ainsi que des matières premières destinées aux industries. Le pays produit un cinquième du bois tendre du monde. Depuis la Seconde Guerre mondiale, l’exploitation forestière s’est nettement développée dans l’est de l’Oural.

Les transports

L’immensité du territoire russe nécessite un réseau de transport performant. Les voies ferrées constituent toujours le principal moyen de transport. Elles permettent d’acheminer la moitié du fret et un tiers des passagers. Le système ferroviaire est plus dense dans la zone centrale européenne et moins développée en Sibérie et dans la région asiatique. Vous pouvez observer la carte de la Russie sur les grandes routes et transports.

Carte du train en Russie (réseau ferroviaire)
Carte du train en Russie (réseau ferroviaire)

A l’exception des autoroutes qui relient les principales cités dans la région européenne, le réseau routier est sous-développé. Il ne sert à transporter que 2 % du fret. Les voies navigables, par contre, transportent beaucoup plus de marchandises. La grande région sibérienne, qui s’étend au nord de la ligne du Transsibérien et de la ligne Baïkal-Amour, est tributaire du transport fluvial.
Les ports de l’Arctique servent une partie de l’année au transport maritime. Les lignes aériennes transportent 20 % des passagers. Aeroflot, est la plus grande compagnie aérienne au monde. Seul un très faible pourcentage du fret national est transporté par avion.

Où se trouve la Russie sur une carte ?
Où se trouve la Russie sur une carte ?

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page