Climat en Australie

En dépit de l’immensité de son territoire, le climat en Australie n’enregistre que des variations relativement peu importantes. Le continent ne s’étend en effet que sur 33° de latitude et un tiers du pays environ se trouve sous les Tropiques.

Le relief de l’Australie est caractérisé par la prépondérance des plaines et l’absence de chaînes montagneuses élevées qui pourraient engendrer une plus grande diversité des régimes climatiques. Les températures estivales tournent autour de 29°C, dans le nord, et de 18°C dans le sud.

Carte du climat en Australie
Carte du climat en Australie

En hiver, les températures moyennes oscillent entre 24°C et 10°C. Les plus chaudes températures du monde ont été enregistrées, en 1989, dans la région de Concurry, dans le Queensland : 52,°C. Par ailleurs, la ville de Marble Bar a connu la plus longue vague de chaleur du globe, car la chaleur y a dépassé 37,8°C pendant 170 jours consécutifs. Les températures les plus basses, -23°C, ont été enregistrées dans le Défilé de Charlotte, non loin du mont Kosciusko.

Les contrastes du climat en Australie

Le fait que l’Australie soit un continent insulaire explique l’importance des contrastes climatiques.

Ainsi, le climat en Australie est varié, par exemple l’intérieur des terres est affecté par des climats de type continental caractérisés par des variations de températures importantes et des précipitations irrégulières. Les régions côtières bénéficient en revanche de climats maritimes, les variations de température y sont peu importantes et les précipitations relativement régulières.

Le continent antarctique est le seul autre continent de la planète à enregistrer une pluviométrie inférieure à celle de l’Australie qui atteint, en moyenne, 42 centimètres par an.  Le climat en Australie est très sec. La sécheresse, les inondations, la chaleur et l’aridité sont donc les principaux fléaux du pays. Des incendies, souvent impressionnants, éclatent spontanément à cause de cette sécheresse climatique. Dans la région de Sydney, des milliers d’hectares et de nombreuses habitations ont été ainsi ravagés par les flammes en 1994. Dans la majeure partie du nord de l’Australie, le climat demeure étouffant pendant plus de 150 jours par an en dépit de la proximité des mers tropicales qui ne parviennent pas à rafraîchir l’atmosphère.

Carte des différents climats en Australie
Carte des différents climats en Australie

Les types de vent en Australie

Différents courants aériens balaient le nord, le centre et le sud de l’Australie. Les vents d’est, en provenance de l’Océan Pacifique sont chargés d’humidité et soufflent sur le nord tropical de l’Australie.

Grâce à eux, les forêts tropicales humides de Tully, dans le Queensland, enregistrent le taux d’humidité le plus important du pays. Elles reçoivent en effet approximativement 405 centimètres de pluie par an. Les vents d’ouest, ou vents de mousson, viennent s’ajouter à ces vents estivaux. Après avoir traversé l’Indonésie, ils soufflent ensuite sur la région d’Arnhem, dans le Territoire du Nord, et sur celle de Kimberleys, en Australie Occidentale.

Au dessus de la Mer de Corail et du Golfe de Carpentarie se forment aussi des cyclones destructeurs (ouragans). Les habitants du nord du pays donnent à l’été le nom de saison humide et à l’hiver celui de saison sèche.

Le centre de l’Australie bénéficie de la présence d’anticyclones subtropicaux qui se déplacent d’ouest en est. Grâce à ces zones de hautes pressions, le ciel est souvent dégagé et la température estivale.

Les pluies sont par conséquent peu abondantes dans le centre désertique de l’Australie. Les vents d’ouest soufflent autour du globe en suivant ce que l’on appelle « les quarantièmes rugissants » (40° de latitude Sud) et traversent l’Australie qui se trouve sur leur passage. Ils sont accompagnés de fronts d’air froid et nuageux (cyclones) qui traversent la Tasmanie et l’état de Victoria deux fois par semaine en hiver où les saisons des pluies sont les plus importantes.

L’évolution du climat en Australie

Perth possède un climat de type méditerranéen relativement doux caractérisé par des hivers frais et humides et par des étés chauds et secs. Le climat de l’Australie est relativement imprévisible.

En effet, la formation de courants marins inhabituellement chauds le long des côtes de l’Amérique du Sud baignées par le Pacifique modifie les pressions atmosphériques enregistrées de l’autre côté de l’Océan Pacifique. Tous les cinq ans, les pluies qui auraient du arriver en Australie, tombent au milieu de l’Océan Pacifique. Dans les années qui suivent, l’Australie subit les répercussions de ce phénomène : des régions habituellement arides sont inondées. Le climat évolue constamment. La dernière période de glaciation remonte à environ 10 000 ans.

De nos jours, le climat en Australie fait débat malgré le scepticisme des milieux scientifiques, de nombreux Australiens redoutent qu’un rapide réchauffement climatique du à « l’effet de serre » entraîne l’inondation des villes côtières et ruine leur agriculture.

En été, les « feux de brousse » sont extrêmement fréquents. Il s’agit d’incendies qui éclatent de manière incontrôlée, le plus souvent à la fin d’importantes vagues de chaleur qui ont totalement desséché l’ensemble de la couverture végétale. Les feuilles légèrement huileuses des eucalyptus, attisées par les vents chauds prennent alors feu spontanément. Les campeurs inconscients et les incendiaires sont également à l’origine de nombreux incendies. En 1851, en 1983 et en 1994, plusieurs villes ont ainsi été ravagées par les flammes.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page