Carte de la Birmanie

Dans cet article vous trouverez une carte de la Birmanie. L’Union de Myanmar, connue jusqu’en 1989 sous le nom de Birmanie, abrite l’immense fleuve de l’Irrawaddy. La majorité de la population vit dans les plaines fluviales au sol fertile. Rangoon, la capitale que l’on peut remarquer sur la carte de la Birmanie, centralise le trafic des marchandises et des voyageurs. Le Myanmar est bordé par la Chine, le Laos, la Thaïlande, la mer Andaman, le Golfe du Bengale, le Bangladesh et l’Inde.

– Carte géographique
– Carte des régions
– Carte des villes
– Carte touristique
Carte de la Birmanie
Carte de la Birmanie – Crédit Geoatlas

Géographie avec la carte de la Birmanie

Le pays est très montagneux. Les chaînes de montagnes parallèles sont entrecoupées par les vallées de l’Irrawaddy, du Salween et du Sittang. Celles-ci sont orientées nord-sud. Les deux premières s’étendent jusqu’aux confins des montagnes tibétaines de la Chine. La vallée de l’Irrawaddy peut être divisée en trois parties. La première vallée est la plus élevée et la moins peuplée.

Birmanie carte
Birmanie carte – Crédit Nations Map

Elle se trouve à 80 kilomètres au nord de Mandalay (voir la carte de la Birmanie) et abrite quelques torrents de montagne au débit rapide. Une vallée intermédiaire lui succède ensuite. Les précipitations y sont peu abondantes et le sol aride. La troisième vallée se trouve à une altitude moins élevée. Elle est caractérisée par le delta de l’Irrawaddy qui s’étend dans la mer d’Andaman sur 290 kilomètres. A l’est du fleuve se dresse ensuite une chaîne de montagnes peu élevées.

Carte administrative de la Birmanie
Carte administrative de la Birmanie – Crédit Geoatlas

L’extrême sud de la vallée de l’Irrawaddy est marqué par la présence de la chaîne montagneuse de l’Arakan Yoma. Les sommets les plus élevés y culminent à 4 000 mètres d’altitude (on peut les voir sur la carte de la Birmanie). A l’ouest de l’Arakan Yoma s’étend l’état d’Arakan qui longe le golfe du Bengale.

Carte routière de la Birmanie
Carte routière de la Birmanie – Crédit Geoatlas

Les hautes terres de l’est et du nord-est du Myanmar englobent le Plateau de Shan dont l’altitude atteint 900 mètres. Le Salween coule à travers une vallée étroite et encaissée. L’état du Tenasserim se trouve, quant à lui, dans l’étroite bande de terre qui constitue l’extrême sud du Myanmar. Il enjambe l’Isthme de Kra qui relie la Malaisie à l’Asie continentale.

Carte du relief de la Birmanie
Carte du relief de la Birmanie – Crédit Wikipedia

Climat de la Birmanie

Les précipitations sont abondantes pendant toute l’année et se concentrent surtout en été. Les régions de l’Arakan et du Tenasserim reçoivent jusqu’à 500 centimètres de pluie par an. La pluviométrie oscille entre 150 et 250 centimètres, dans le delta de l’Irrawaddy, et entre 100 et 200 centimètres dans les zones montagneuses de l’est et du nord du pays. Toutefois, dans certaines parties de la zone sèche, dans le bassin de l’Irrawaddy, les précipitations annuelles atteignent moins de 40 centimètres.

Les forêts recouvrent la moitié de la superficie totale. Dans les régions bénéficiant d’abondantes précipitations, les forêts d’arbres à feuilles persistantes sont largement dominantes. Dans les zones où la pluviométrie est moins importante, les forêts se composent d’arbres à feuilles caduques qui perdent leurs feuilles pendant la saison sèche. Le teck est l’espèce d’arbre la plus commune. A l’époque de la préhistoire, la zone sèche était occupée par la savane où poussait toutes sortes d’herbes et d’arbres.

Carte des régions de la Birmanie
Carte des régions de la Birmanie

La majeure partie du delta était autrefois recouvert de marécages et de forêts. Celles-ci ont, depuis, été défrichées afin de permettre la mise en culture des terres. Les mangroves s’étendent, quant à elles, le long du delta et dans certaines parties du littoral.

Carte des villes de la Birmanie
Carte des villes de la Birmanie

Population de la Birmanie

Le Myanmar comptait en 2016 environ 53 millions d’habitants. Leurs ancêtres ont, pour la plupart quitté le nord-ouest de la Chine pour s’établir au Myanmar il y a environ 2 000 ans. Chaque groupe ethnique possédait son propre langage et ses propres coutumes mais la plupart d’entre eux étaient d’origine mongole.

Le pays a été rebaptisé Myanmar en 1989 afin de souligner la diversité ethnique de sa population qui ne se compose pas uniquement de Birmans, bien que ceux-ci soient largement majoritaires. Ils représentent en effet les trois quarts de la population et se concentrent dans les plaines centrales ainsi dans le delta de l’Irrawaddy.

Carte vierge de la Birmanie

Birmanie sur une carte de l'Asie
Birmanie sur une carte de l’Asie – Crédit Wikipedia

Les Shans, vivent dans la région du Plateau de Shan. Les Karens se sont établis dans l’est du pays et à l’est du delta. Les Rakhines représentent, quant à eux, un cinquième de la population totale. De plus, de nombreuses communautés vivent dans les collines et parlent chacune un langage différent. La seconde moitié du XIXe siècle a été marquée par une forte immigration indienne. La population d’origine chinoise vit surtout dans les grandes villes (voir la carte de la Birmanie sur les villes).

Birmanie sur une carte du monde
Birmanie sur une carte du monde

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.