Carte de l’Asie

Découvrir une carte de l’Asie. Terre des extrêmes et des contrastes, l’Asie est le plus vaste et le plus peuplée des continents de la planète. On y trouve les montagnes les plus élevées du monde ainsi que les fleuves les plus longs, les plateaux les plus hauts, les déserts et les plaines les plus vastes de la surface du globe. Certaines des civilisations les plus anciennes y ont également vu le jour. Elle englobe aussi bien les pays les plus pauvres que les nations les plus riches du monde. Bien qu’elle abrite la plupart des plus grandes villes de la planète, la majeure partie de la population vit dans les campagnes.

Carte de l'Asie
Carte de l’Asie

Le continent asiatique suscite par sa superficie, son ancienneté, l’importance de sa population et la richesse de ses ressources une indéniable fascination dans le monde entier. Tout au long de son histoire, l’Asie a dû faire face à la convoitise des autres nations et, en particulier, à celle des pays européens qui se sont efforcés de contrôler et d’exploiter aussi bien sa population que son territoire.

Carte de l’Asie moderne

De nos jours, on considère que l’Asie fait partie du continent eurasiatique. Celui-ci représente le plus vaste ensemble de terres émergées de toute la planète. Au fil des siècles, les géographes sont généralement tombés d’accord pour le diviser en deux parties distinctes permettant de distinguer d’une part l’Europe et, d’autre part, l’Asie. Par convention, celles-ci sont séparées l’une de l’autre par une ligne qui part des montagnes de l’Oural (facilement identifiable sur la carte de l’Asie), en Russie, puis traverse la mer Caspienne avant d’effectuer un décrochement à l’ouest afin de longer les frontières actuelles de l’Iran, de la Turquie, de la Géorgie, de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan.

Carte de l'Asie - le relief
Carte de l’Asie – le relief – Crédit Geoatlas

La Turquie se trouve donc dans la partie la plus occidentale sur la carte de l’Asie.
Les limites de l’Asie, au sens classique du terme, sont tout à fait différentes. Dans le cadre de cette définition, elles s’étendent en effet à l’est jusqu’à l’océan Pacifique, au nord jusqu’à l’océan Arctique, et au sud jusqu’à l’océan Indien et aux îles de l’Asie du Sud-est. Autrefois, les Européens distinguaient l’Orient, qui signifiait « l’est » et désignait l’Asie, et l’Occident, ou « l’ouest », qui faisait référence au monde occidental.

Ces deux termes sont actuellement tombés en totale désuétude.

Selon certains géographes, les limites de l’Asie sont en fait beaucoup plus étroites. Leur définition prend en effet en compte les récents changements politiques, culturels et économiques qui ont affecté cette partie du monde. Dans le cadre de cette définition, les territoires asiatiques russes (Sibérie) et l’Asie du Sud-Ouest ne font plus partie de ce qu’ils appellent « l’Asie moderne ».

Celle-ci continue néanmoins d’être divisée en trois sous-régions distinctes : l’Asie méridionale, l’Asie du Sud-Est et l’Asie orientale (Extrême Orient). Cet article privilégie l’utilisation de la définition classique et relativement large de l’Asie qui renvoie au continent asiatique. Quant à l’autre définition, plus moderne, elle n’intervient que dans de rares passages où son emploi était pertinent.

Les pays et les régions d’Asie

L’Asie, même dans le cadre de la nouvelle définition beaucoup plus étroite que nous venons de mentionner, demeure le continent le plus vaste et le plus peuplé de la planète. Sa superficie est même encore plus importante si l’on se réfère aux limites géographiques déterminées par sa définition classique.

Carte des pays en Asie
Carte des pays en Asie

Sa superficie, plus vaste encore que celle des deux Amériques ou de L’Europe et de l’Afrique réunies même si c’est difficile de s’en rendre compte sur la carte de l’Asie, est en effet supérieur à 44 millions de kilomètres carrés et représente presque un tiers des terres émergées de la planète. Sa population comprend environ 2.6 milliards d’habitants, soit 60% de la population mondiale.

Il ne faut pas oublier que la population de l’Asie est répartie de manière très inégale, ce qui implique que les densités de peuplement soient bien supérieures à ce chiffre dans les pays asiatiques les plus peuplés. Au Japon, par exemple, la densité de peuplement est de 330 personnes par kilomètre carré.

Les territoires asiatiques de la Russie

Ces territoires, surtout situés en Sibérie, représentent approximativement les trois quarts du territoire de l’ancienne Union soviétique. Il s’agit du Kazakhstan, du Kirghizistan, du Tadjikistan, du Turkménistan et de l’Ouzbékistan qui ont été contrôlés par la Russie impériale du XVIIe au XIXe siècle.

Carte simple de l'Asie
Carte simple de l’Asie

Cet immense territoire composé de terres arides a toujours été relativement peu peuplé en raison de la rigueur de son climat, au nord, et de la sécheresse de celui-ci, au sud. De nos jours, en dépit de l’immensité de cette région, seuls quelques peuples russes y vivent de manière permanente. Sur l’étroite portion du territoire qui longe le sud de cette région, juste au nord de l’Iran, de l’Afghanistan, du Pakistan, de la Mongolie, de la Chine et de la Corée du Nord, la densité de peuplement est en revanche plus importante.

Cette zone longe en effet la voie ferrée transsibérienne.

Les territoires asiatiques de la Russie longent le détroit de Béring qui les sépare de l’Amérique du Nord (voir la carte de l’Asie). L’essentiel de leur industrie lourde repose sur l’exploitation de la taïga, la plus vaste forêt du monde, et des riches gisements de charbon. Toutefois, le développement économique de toute cette région est pénalisé par la rigueur climatique ainsi que par l’immensité du territoire.

L’Asie du Sud-Ouest

L’Asie du Sud-Ouest, tout comme les territoires asiatiques de la Russie, ne fait plus partie de ce que l’on appelle » l’Asie moderne ». Elle regroupait d’une part les territoires asiatiques de la Turquie et l’Iran, au nord, et d’autre part l’Iraq, la Syrie, le Liban, Israël, la Jordanie, l’Arabie Saoudite et certains états de la péninsule Arabe, au sud. Sa population est relativement peu importante en raison de la sécheresse climatique.

Carte du climat en Asie
Carte du climat en Asie

D’un point de vue culturel, on considère que l’Asie du Sud-Ouest constitue le prolongement le plus oriental des civilisations arabes et islamiques du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. En dépit de l’ancienneté de ses liens historiques avec le reste de l’Asie orientale, l’Asie du Sud-Ouest entretient d’étroites relations économiques et politiques avec les pays occidentaux, et en particulier, avec l’Afrique du Nord et l’Europe. On peut d’ailleurs voir sa proximité sur la carte de l’Asie.

Bien que son économie soit limitée par l’aridité du climat, l’Asie du Sud-Ouest a connu un véritable essor économique au cours du XXe siècle du à la découverte d’immenses gisements de pétrole essentiellement regroupés le long du golfe Persique. La prospérité engendrée par les exportations de pétrole a radicalement transformé l’économie d’une grande partie de ces territoires. Certaines de ces nations figurent désormais parmi les pays les plus riches du monde. Grâce au pétrole, l’Asie du Sud-Ouest a acquis une importance stratégique pour les autres pays industrialisés.

L’Asie méridionale

L’Asie méridionale, aussi connue sous le nom de subcontinent indien, regroupe : l’Inde moderne;les nations plus petites du Pakistan et de l’Afghanistan, à l’ouest; le Bangladesh, à l’est; le Népal et le Bhoutan, au nord; et les îles du Sri Lanka et des Maldives, au sud. La frontière nordique de l’Asie méridionale est délimitée par la chaîne montagneuse de l’Himalaya qui dessine la frontière méridionale de la Chine ainsi qu’une partie de la frontière de l’Inde. La superficie de l’Asie méridionale représente environ la moitié de celle des Etats-Unis. Ces territoires sont caractérisés par une grande diversité topographique et climatique.

Carte politique de l'Asie
Carte politique de l’Asie

A l’est, les vallées fluviales du Gange et du Brahmapoutre se partagent entre l’Inde et le Bangladesh. Elles constituent le coeur de l’Asie méridionale et bénéficient du climat le plus humide et des conditions les plus favorables à l’agriculture (voir la carte de l’Asie sur le climat). On estime que plus de la moitié de la population totale de l’Asie méridionale, qui comprend 1 milliard d’habitants, vit dans ces vallées.

L’Asie du Sud-Est

Elle peut être divisée en deux parties : l’une continentale, l’autre insulaire. La partie continentale englobe l’ensemble des vallées fluviales et des chaînes de montagnes parallèles qui s’étendent au sud et au sud-est du plateau tibétain et des montagnes environnantes. Elle englobe donc : le Myanmar (l’ancienne Birmanie), la Thaïlande, le Laos, le Cambodge (Kampuchéa) et le Viêt-Nam.

Ces pays, qui forment la partie continentale de l’Asie du Sud-Est, sont essentiellement constitués de grandes vallées fluviales où se concentre la plus grande partie de la population. Celles-ci sont encerclées de régions montagneuses moins densément peuplées. Au Myanmar (Birmanie), le coeur du pays se trouve dans la vallée fluviale d’Irrawaddy.

Carte de l'Asie - les langues
Carte de l’Asie – les langues

En Thaïlande, la principale vallée fluviale est celle du Chao Phraya. Au Laos, au Cambodge, et dans le sud du Viêt Nam, les grandes vallées fluviales s’échelonnent le long du Mékong. Dans le nord du Viêt Nam, les plus fortes densités de peuplement sont enregistrées dans la vallée du fleuve Rouge. La partie insulaire de l’Asie du Sud-Est comprend la péninsule de Malaisie ainsi que de nombreuses îles parmi lesquelles on peut citer : la Malaisie, l’état insulaire de Singapour, l’Indonésie, l’état de Brunei et, enfin, les Philippines.

A elle seule, l’Indonésie regroupe approximativement 13 000 îles où la population se concentre essentiellement dans les plaines côtières et dans les petites vallées fluviales entrecoupant les chaînes de montagnes qui se dressent à l’intérieur des terres. Ces îles sont, en grande majorité, montagneuses et certaines d’entre elles sont d’origine volcanique. La plus célèbre et la plus vaste des îles indonésiennes est celle de Java.

Carte des villes en Asie
Carte des villes en Asie

La population de l’Asie du Sud-Est est beaucoup moins importante que celle de l’Asie méridionale et de l’Asie orientale.

La population est répartie de manière très inégale. Par endroits, les densités de peuplement figurent parmi les plus élevées du monde notamment en Indonésie. Il est également intéressant de voir la carte de l’Asie sur la densité de population.

L’Asie Orientale ou Extrême-Orient

L’Asie Orientale comprend le Japon, la Corée du Nord et du Sud, la Chine, l’île de Taïwan, la Mongolie ainsi que les colonies de Macao et d’Hong Kong. Cette région était autrefois appelée « l’Extrême-Orient ». Ce terme permettait autrefois aux Européens de désigner les contrées qu’il considéraient, en termes de distance et de voyage, comme les plus éloignées et les plus à l’est de l’Europe.

Cette partie de que l’on retrouve sur la carte de l’Asie se trouve essentiellement à l’intérieur de la zone tempérée. Ses caractéristiques climatiques et son environnement naturel sont donc relativement similaires à ceux de l’Europe et de l’Amérique du Nord.

Asie carte
Asie carte

La Chine domine l’ensemble de l’Asie Orientale à la fois par sa superficie imposante et par l’importance de sa population. Les autres pays sont beaucoup plus petits et se succèdent le long de la frontière orientale de l’Asie orientale qui englobe la péninsule coréenne, aujourd’hui divisée en Corée du Sud et Corée du Nord. L’île du Japon en fait également partie. L’île de Taïwan (connue autrefois sous le nom d’île de Formose) lui succède ensuite au sud-est. Elle abrite toujours l’ancien gouvernement de la République de Chine qui s’y est réfugié à l’époque de la révolution chinoise.

Toutefois, le gouvernement populaire de la Chine revendique également l’administration de l’île de Taïwan. L’ancienne colonie britannique de Hong Kong s’étend sur la côte nord-est de la Chine. Et Macao, l’ancienne minuscule colonie portugaise, se trouve quant à elle dans la baie d’Hong Kong.
D’un point de vue culturel, la république de Mongolie fait également partie de l’Asie Orientale.

Avec une population supérieure à 1.4 milliard d’habitants, soit environ un quart de la population du globe, l’Asie Orientale est l’une des régions les plus peuplées du monde. La Chine, à elle seule, regroupe plus d’1 milliard d’habitants qui vivent surtout dans sa partie orientale, là où les plaines sont les plus vastes et où le climat est le plus agréable. Les densités de peuplement qui y sont enregistrées sont parmi les plus élevées du monde.

La civilisation chinoise, sans doute la plus ancienne civilisation de toute l’Asie orientale, a fortement influencé le développement culturel des autres peuples de cette partie du monde. C’est pour cette raison que l’Asie Orientale a parfois été appelée le Royaume du Siam (Siam signifiant Chinois).

Population et culture

Les peuples qui vivent en Asie sont aussi divers que leur continent. Parmi eux, on peut distinguer les trois grands groupes suivant : les Caucasiens, les Mongols et les Négroïdes. Les Caucasiens habitent surtout en Asie méridionale et en Asie du Sud-Ouest. Les Mongols se sont établis en Asie orientale, en Asie du Sud-Est ainsi qu’en Sibérie. Quant aux Négroïdes, qui sont moins importants en nombre, ils vivent essentiellement en Asie méridionale.

Les différents groupes raciaux que nous venons de mentionner sont, en outre, divisés par de nombreux clivages linguistiques ou culturels.

Religions

La plupart des grandes religions pratiquées dans le monde ont pris naissance en Asie comme, par exemple, le christianisme, le judaïsme, l’islam, l’hindouisme et, enfin, le bouddhisme. La religion la plus pratiquée sur l’ensemble du continent asiatique est, actuellement, l’islam (voir la carte de l’Asie sur la religion). Les musulmans représentent la principale faction religieuse des pays de l’Asie du Sud-Ouest ainsi que de nombreux pays de l’Asie méridionale et de l’Asie du Sud-Est.

Carte de l'Asie - les religions
Carte de l’Asie – les religions

L’hindouisme et le bouddhisme se sont, quant à eux, surtout développés en Asie méridionale. Le bouddhisme est toutefois parvenu à s’infiltrer en Asie orientale et en Asie du Sud-est où il continue d’avoir de nombreux adeptes. Il a toutefois cessé d’être considéré comme l’une des principales religions en Asie méridionale où a également pris naissance le sikhisme, qui associe certaines croyances islamiques et hindouistes.

Le confucianisme est, par ailleurs, né en Chine il y a plus de 2 000 ans. Il s’agit plutôt d’une doctrine fondée sur un système éthique et social que d’une véritable religion. Elle a profondément influencé le développement de la Chine et continue, actuellement, de jouer un rôle important dans la société chinoise en dépit du régime communiste qui s’efforce de limiter l’influence de la religion. Parmi les autres religions pratiquées en Asie Orientale, on peut citer : le taoïsme, en Chine, et le shintoïsme, au Japon que l’on retrouve sur la carte de l’Asie (religions). Il s’agit de doctrines philosophiques plutôt que de religions à proprement parler.

Transport

Le développement industriel repose en grande partie sur la mise en place de moyens de transports et de communication performants. Il est en effet nécessaire que les marchandises, les personnes et les idées puissent circuler rapidement à travers le pays. Les situations sont cependant extrêmement contrastées sur l’ensemble du continent asiatique et reflètent fidèlement la plus ou moins grande industrialisation des pays asiatiques. On peut distinguer d’une part le Japon qui est doté d’un réseau ferroviaire extrêmement sophistiqué et que desservent de nombreuses autoroutes et compagnies aériennes. Vous trouverez de nombreux éléments à ce sujet sur la carte de l’Asie.

Carte administrative de l'Asie
Carte administrative de l’Asie

Son système de télécommunication, très moderne, n’a rien à envier à ceux des pays occidentaux. Mais certains territoires du continent asiatique vivent, d’autre part, dans un isolement presque complet. Afin de remédier à cette situation, on assiste à la mise en place sur l’ensemble du continent asiatique de moyens de transports et de communication beaucoup plus étendus et performants.

L’immensité du territoire et les nombreux obstacles naturels ont considérablement ralenti la construction de nouvelles voies de communication. Le réseau routier et le réseau ferroviaire continuent de se moderniser, mais les progrès sont lents. Le développement des transports aériens tout au long du XXe siècle a joué un rôle essentiel dans le désenclavement de pays comme l’Afghanistan, le Népal et le Laos.
Dans certains pays, les routes fluviales jouent un rôle essentiel, tout particulièrement en Asie méridionale, en Asie du Sud-Est et en Asie méridionale. Le Bangladesh, les pays d’Indochine et la Chine disposent également d’un réseau de transport fluvial particulièrement développé.

Articles en relation

2 commentaires

  1. Je vous invite à faire attention aux illustrations de vos articles si vous voulez pas froisser l’intégralité du continent asiatique et une partie de l’Afrique et de l’Asie, notamment sur la 2e carte…

    Ou alors on a officiellement renommé la Chine « Péril Jaune », et il faut que je mette à jour mon atlas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.