Carte des USA (Etats-Unis)

Découvrir une (ou plusieurs) carte des USA (Etats-Unis). Le pays cristallise de nombreux idéaux. Pour la plupart de ceux qui ont accosté sur son territoire, cette nation a représenté un véritable idéal de liberté – liberté de pratiquer le culte religieux de son choix, d’exercer un travail correspondant à ses capacités et à ses intérêts personnels et, enfin, d’être jugé par un système législatif égalitaire.

Ci-dessous, vous trouverez des liens directs vers les cartes, ces dernières (au vu du grand nombre) peuvent se trouver dans des sections qui n’ont pas de liens avec leurs contenus.

Carte des USA (Etats-Unis)
Carte des USA (Etats-Unis)

La nation incarne également, aux yeux du monde, l’idéal d’un progrès basé sur l’idée que les institutions économiques et sociales, la vie politique et la vie privée des citoyens peuvent être améliorées par : l’ardeur au travail, l’honnêteté et la loyauté.

Ce pays est également placé sous le signe d’un idéal démocratique fondé sur le droit de faire connaître son point de vue individuel, de participer librement au scrutin lors des élections, de rêver à une vie meilleure et de travailler selon ses propres objectifs.

Pour comprendre un pays aussi complexe que les Etats-Unis, il importe de prendre en considération le rôle joué au cours de son histoire par les caractéristiques de son territoire et par la poursuite des idéaux que nous venons de mentionner.

Carte détaillée des USA (Etats-Unis)
Carte détaillée des USA (Etats-Unis)

Le pays est situé entre le Mexique et le Canada comme on peut le voir sur la carte des USA (Etats-Unis). Il est au nord, entre les Océans Atlantique et Pacifique. Toutefois, deux des 50 états qui le composent sont très éloignés de son noyau continental. En effet, Hawaii se trouve dans l’Océan Pacifique, à 3 900 kilomètres de San Francisco.

L’Alaska, dans le nord-ouest de l’Amérique du Nord, est située à presque 700 miles de Seattle, Washington.

Comme on peut le voir sur la carte des USA (Etats-Unis), en tenant compte des états les plus éloignés, la superficie totale s’élève à 9,834 millions kilomètres carrés. Les Etats-Unis les premières places mondiales (4eme) en ce qui concerne la superficie de son territoire et l’importance de sa population. Cette dernière était estimée à 320 millions d’habitants d’après les données du recensement de 2014.

Les USA - Etats-Unis
Les USA – Etats-Unis

Le paysage américain a poursuivi son évolution pendant des millions d’années. Des montagnes élevées ont vu progressivement leur altitude diminuer sous l’action de l’érosion. Les lits des fleuves ont modifié leur cours. Les plaines et les plateaux se sont succédés sur l’ensemble du territoire. Le relief est varié comme nous le verrons par la suite sur la carte des USA (Etats-Unis).

Les glaciers ont créé de nouvelles formes topographiques et ont déplacé des terres fertiles d’un endroit à un autre. Des terres irriguées sont devenues désertiques, des lacs sont apparus dans des territoires arides et incultes.

Carte des USA (Etats-Unis) : les régions et reliefs

Le territoire des Etat-Unis est dominé d’une part, par des plateaux et par un massif de montagnes anciennes – les Appalaches – qui s’étendent du nord vers le sud dans la partie orientale du continent d’Amérique du Nord et, d’autre part, par des chaînes de montagnes récentes et élevées – Les Rocheuses, le massif des Cascades et la Sierra Nevada – dans le nord et le sud du quart occidental du continent.

Les vastes terres intérieures s’étendent, quant à elles, du bouclier canadien jusqu’au Golfe du Mexique. Ces zones, tout à fait caractéristiques, de plaines et de montagnes permettent de définir ce que l’on nomme les provinces « physiographiques » des Etats-Unis. Ces disparités sont facilement visibles sur la carte des USA (Etats-Unis) (relief).

Carte du relief des USA (Etats-Unis)
Carte du relief des USA (Etats-Unis) – Crédit : Wikipedia

Les plaines côtières du Golfe du Mexique et de l’Atlantique

Ces plaines s’étirent sur 3 450 kilomètres, du Cap Cod jusqu’au Rio Grande. Leur lisière occidentale longe le Piedmont situé dans les Appalaches. Elles se prolongent ensuite dans la vallée du fleuve Mississippi, de Cairo (dans l’état de l’Illinois) jusqu’à l’escarpement des Balcones (au Texas).

La région côtière est constituée d’une vaste plate-forme continentale caractérisée par une altitude peu élevée et un relief peu marqué. A l’est, se succèdent sur le littoral : les dépôts glaciaires de Long Island, les estuaires de New York et de Delaware, les baies de Chesapeake, d’Abemarle et de Pamlico sans oublier les îles maritimes au large de Georgia. De Cairo (dans l’Illinois) jusqu’au golfe du Mississippi, la pente diminue régulièrement de 12,6 centimètres par kilomètre, puis de moins de 9,5 centimètres par kilomètre.

Les bras morts des nombreux méandres du fleuve ont entraîné la formation de plusieurs lacs. Au sud de la Nouvelle Orléans, le fleuve a créé un immense delta qui ne cesse de s’agrandir.

Les Appalaches

Immédiatement à l’ouest des plaines côtières de l’Atlantique se dresse le Piedmont que l’on peut voir sur la carte des USA (Etats-Unis), suivi à son tour par les Montagnes Bleues (Blue Ridge), Ridge and Valley, et enfin par le plateau appalachien. Toutes ces régions appartiennent à des sous-provinces dépendant des hautes terres du massif des Appalaches. La Nouvelle Angleterre et les monts Adirondacks, situés plus au sud, en font aussi partie.

Au nord du fleuve Potomac, le Piedmont surplombe les plaines côtières à une altitude comprise entre 30 et 60 mètres. Les fleuves qui coulent sur ses versants forment des chutes d’eau en atteignant une altitude moins élevée. La « ligne des chutes » est une ligne imaginaire reliant toutes ces chutes d’eau entre elles. Washington, D.C., Philadelphie et Baltimore se trouvent sur cette ligne (voir la carte des USA (Etats-Unis)), tout comme les villes de Richmond, Ragleigh, Columbia et Macon, plus au nord.

Carte politique des USA (Etats-Unis)
Carte politique des USA (Etats-Unis)

A partir de cette « ligne des chutes », les altitudes augmentent régulièrement au fur et à mesure que l’on s’avance vers l’ouest pour former une succession de collines qui s’élèvent à une altitude oscillant entre 335 et 365 mètres à proximité de la chaîne montagneuse de Blue Ridge. Au nord, on considère que les Palissades d’Hudson, face à la ville de New York, et les montagnes de Watchung font aussi partie du Piedmont. Il en va de même pour la Georgia’s Stone Mountain.

L’escarpement oriental des Montagnes Bleues (Blue Ridge), ou « lignes de falaises » s’étend de la Pennsylvanie à la Géorgie. Il surplombe la région du Piedmont à une altitude comprise entre 300 et 460 mètres au-dessus du niveau de la mer. A l’ouest de la Caroline du Nord, de nombreux sommets culminent à plus de 1 800 mètres (facilement reconnaissable sur la carte des USA (Etats-Unis), celle sur le relief). Mount Mitchell, le sommet le plus élevé, se dresse à 6 684 pieds au- dessus du niveau de la mer. A l’ouest, le massif ancien de Blue Ridge rejoint les montagnes récentes et plissées de la Province de Ridge and Valley.

Carte des villes des USA (Etats-Unis)
Carte des villes des USA (Etats-Unis)

La région de Ridge and Valley s’étend du fleuve St Laurent (que l’on retrouve sur la carte des USA (Etats-Unis)) jusqu’en Alabama, vers le sud. On trouve ensuite une succession de vallées et de sommets linéaires orientés du nord-est vers le sud-ouest. La région de Great Valley englobe le Lac Champlain, une partie du fleuve Hudson ainsi que les vallées de Lebanon, Cumberland, Shenandoah, Tennesse et Coosa.

Dans la région d’Allegheny Front, le Plateau des Appalaches surplombe Ridge and Valley à une altitude de 900 mètres. Sa surface, par endroits montagneuse, a été largement creusée par plusieurs cours d’eau. Par exemple, le fleuve Kanawha coule entre 300 et 460 mètres en-dessous de la surface du Plateau des Appalaches. Les altitudes les plus élevées du plateau sont localisées dans les montagnes de Catskill et les paysages les plus pittoresques se trouvent dans la région de Finger Lakes – ces deux endroits appartiennent à l’état de New York qui est facilement identifiable sur la carte des USA (Etats-Unis).

La Nouvelle Angleterre et les Adirondacks ont été marqués par la glaciation. On y rencontre souvent des chaudrons, des kames et des moraines. La Nouvelle Angleterre est célèbre pour sa côte hérissée de rochers. A certains endroits, s’élèvent au-dessus du niveau des terres avoisinantes des montagnes isolées que l’on appelle des « monadnocks » comme, par exemple, Mount Monadnock.

Les plaines du Centre

De la chaîne montagneuse des Appalaches, elles s’étendent vers l’ouest jusqu’aux Grandes Plaines (Great Plains), puis des régions montagneuses intérieures vers le nord, jusqu’au bouclier canadien. Elles enregistrent des altitudes comprises entre : 300 mètres, dans l’extrême est ; 150 mètres, le long du fleuve Mississippi ; et seulement 600 mètres, à la lisière des Grandes Plaines.

La majeure partie de cette zone géographique a été affectée par la glaciation. Celle-ci a entraîné la formation des Grands Lacs (Great Lakes) que vous trouvez sur la carte des USA (Etats-Unis), ainsi qu’une topographie caractérisée par la présence de kames et de chaudrons. Tout à fait au nord, la Red River Valley, célèbre pour son blé de printemps, est tout ce qui reste du lac glaciaire d’Agassiz.

Carte des états des USA (Etats-Unis)
Carte des états des USA (Etats-Unis)

Dans les endroits épargnés par la glaciation, comme par exemple dans la région du Wisconsin, le relief est assez inhabituel. On y trouve en effet des arches et des ponts naturels en pierre ainsi qu’ici et là quelques « monadnocks ». Les plaines, qui s’étendent à l’est et à l’ouest du Mississippi, son recouvertes par le loess, sorte de vase déposée par le vent et ayant été longtemps soumise à l’action de l’érosion.

Les terres montagneuses intérieures

Contrairement à celle des Appalaches, leur topographie est orientée d’est en ouest.
Les sommets linéaires des montagnes Ouachita s’élèvent à 2600 pieds (790 mètres) et surplombent de 460 mètres le fleuve Arkansas. Les montagnes Boston se dressent à une altitude de 600 mètres au-dessus des fleuves Arkansas et White.

Carte des réseaux ferroviaires aux USA (Etats-Unis)
Carte des réseaux ferroviaires aux USA (Etats-Unis)

Sur le plateau d’Ozark, les deux sommets d’Iron Mountain et de Pilot Knob se dressent à plus de 300 mètres d’altitude. Localement, le relief oscille entre 240 et 270 mètres. La topographie est, dans ses grandes lignes, similaire à celle des Appalaches.

Les hautes terres du Lac Supérieur

Elles font partie des régions montagneuses du Saint-Laurent ou du bouclier canadien. Elles s’étendent au nord-est du Minnesota, dans le nord du Wisconsin et dans la haute péninsule du Michigan.
Les lacs glaciaires sont fréquents. On trouve aussi des gisements de minerai de fer à Cuyuna, Mesabi, Vermilion, Gogebic, Marquette et Menominee.

Carte des lacs et fleuves des USA (Etats-Unis)
Carte des lacs et fleuves des USA (Etats-Unis)

Les Grandes Plaines (Great Plains)

Les Grandes Plaines s’étendent du Montana et du Dakota du Nord jusqu’au Texas, vers le sud, des états que l’on retrouve sur la carte des USA (Etats-Unis). Au nord, le Missouri Coteau forme sa lisière orientale. Au Texas, celle-ci est marquée par l’escarpement des Balcones. En revanche, au Kansas et dans le Nebraska, cette ligne de démarcation est à peine perceptible sur la carte des USA (Etats-Unis).

L’altitude des plaines augmente progressivement au fur et à mesure que l’on avance vers l’ouest – elle passe de 600 mètres le long de leur lisière orientale à presque 1 500 mètres à l’endroit où elles rejoignent le massif des Rocheuses.

Les Hautes plaines (High Plains), qui se trouvent entre le Nebraska et le Texas, sont quant à elles remarquablement plates et peu marquées par l’érosion. Dans le Nebraska de l’Ouest, on trouve des dunes alors que dans l’ouest du Dakota du Sud se trouve les Black Hills – massif détaché des Rocheuses qui s’élève à 3 000 pieds au-dessus du niveau des plaines.

Les Rocheuses

Le massif des Rocheuses se dresse au-dessus des Grandes Plaines à une altitude comprise entre 1 500 et 4 270 mètres. Ses hauts sommets déchiquetés s’élèvent à plus de 14 000 pieds au-dessus du niveau de la mer. A l’ouest, les Rocheuses surplombent les Plateaux Cordillerans. Les massifs montagneux de Colorado Front, Sangre de Cristo, Laramie, Wind River et Wasatch ainsi que les montagnes de Uinta, Bighorn et Bitterroot font partie de l’ensemble montagneux des Rocheuses. (voir la carte des USA (Etats-Unis) sur le relief)

Les principales brèches de celui-ci se trouvent à South Pass dans le bassin du Wyoming – il s’agit d’une des routes favorites empruntées par les immigrants désirant se rendre dans l’ouest.

Les Plateaux Cordillerans

Ils se trouvent à l’ouest des Rocheuses et se composent de : Colorado Plateau, Great Basin et du Columbia River and Snake River Plateau. Le fleuve Colorado a creusé la surface de Colorado Plateau et a ainsi finit par entraîner la formation du Grand Canyon. Celui-ci atteint par endroits une profondeur de 1 800 mètres et une largeur comprise entre 0,2 et 29 kilomètres.

L’ensemble du plateau est caractérisé par la présence de mesas déchiquetées, de sommets arrondis, d’arches et de ponts naturels, de monuments en pierre et d’aiguilles rocheuses. La Monument Valley, située dans le nord- ouest de l’Arizona, en est la meilleure illustration. Au nouveau Mexique, Shiprock se dresse à 430 mètres au-dessus des terres environnantes.

Carte des principales villes des USA (Etats-Unis)
Carte des principales villes des USA (Etats-Unis)

La région de Great Basin est située entre les Rocheuses et la Sierra Nevada. Elle est constituée par de nombreuses chaînes montagneuses orientées nord-sud. Ces montagnes s’élèvent à une altitude oscillant entre 900 et 2 700 mètres au-dessus de la surface du bassin, ou à 3 000 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Autrefois, la plus grande partie de la région était recouverte par le lac Bonneville. De nos jours, le Grand Lac salé (Great Salt Lake) est tout ce qu’il en reste. Le lac Lahontan recouvrait, quant à lui, l’ouest du Nevada. Aujourd’hui, les lacs Pyramid, Winnemucca, Honey, North Carson et Walker en sont les seuls vestiges.

Plus au nord se trouve le Columbia River and Snake River Plateau, essentiellement constitué par une immense coulée de lave. Le fleuve Snake a creusé un profond canyon dans la lave et le fleuve Columbia (voir la carte des USA (Etats-Unis)) traverse la surface du plateau. Les deux principaux éléments topographiques sont : les « Cratères de la lune » et la « Grande Coulée ».

L’ensemble montagneux du Pacifique

Cet ensemble montagneux visible sur la carte des USA (Etats-Unis) englobe : d’une part la Sierra Nevada et le massif des Cascades à l’est et, d’autre part, les chaînes montagneuses côtières en bordure du Pacifique, à l’ouest. Entre eux se trouvent : Pudget Sound et Willamette Valley au nord, et la Valley of California, au sud. La mer de Salton et le désert de Sonoran en font également partie.

Carte routière des USA (Etats-Unis)
Carte routière des USA (Etats-Unis)

La Sierra Nevada se trouve à une altitude bien supérieure à celle des régions environnantes. Douze sommets rocheux y culminent à plus de 14 000 pieds au-dessus du niveau de la mer. Au nord des Sierras se trouve le massif des Cascades.

La gorge creusée par le fleuve Columbia le divise en deux parties distinctes : l’une au sud et l’autre au nord. Dans le sud du massif des Cascades, les deux principaux éléments topographiques sont : Crater Lake et Wizard Island. Dans le nord des Cascades se dressent les sommets volcaniques élevés suivants : Mount Rainier, Mount Adams, Mount St. Helens et enfin Mount Baker.

Les basses terres de la région de Pudget Sound-Willamette Valley s’étendent entre le nord du massif des Cascades et les chaînes montagneuses côtières du Pacifique. La Valley of California, longue de 640 kilomètres, se trouve entre la Sierra Nevada et les montagnes côtières. Ces dernières abritent également la faille de San Andreas. Les mouvements tectoniques localisés dans cette faille ont été responsables des tremblements de terre qui ont frappé de plein fouet la ville de San Francisco en 1906 et en 1989.

Une brèche intervenue sur la rive droite du fleuve Colorado a entraîné la formation de la mer de Salton en 1905. En effet, l’eau provenant du lit du Colorado s’est engouffrée dans cette trouée pour plonger directement dans le Salton. En 1907, le niveau du fleuve a fait l’objet de mesures. Depuis cette époque, la mer de Salton ne cesse de diminuer. La plus grande partie du désert de Sonoran se trouve au nord-ouest de Mexico.

L’Alaska

L’ensemble montagneux du Pacifique se prolonge également dans le sud de l’Alaska. La chaîne montagneuse d’Alaska Range – dans la province d’Aleutian Islands – constitue une extension nordique de l’ensemble montagneux côtier du Pacifique. L’Alaska est une région que vous trouverez au nord-ouest sur la carte des USA (Etats-Unis).

Carte simple des USA (Etats-Unis)
Carte simple des USA (Etats-Unis)

Les basses terres de Cook Inlet et de Copper River constituent le prolongement nordique de la région de Pudget Sound-Willamette Valley. Au nord, se dresse une extension du massif des Cascades. Les terres intérieures de l’Alaska sont, quant à elles, une extension des Plateaux Cordillerans. Le massif de Brooks Range constitue le prolongement nordique des Rocheuses.

Quant à la Plaine Centrale de l’Arctique, elle ne trouve son équivalent que dans les Grandes Plaines. Toutefois l’orientation des provinces de l’Alaska est différente : en effet, les montagnes aussi bien que les basses terres sont orientées d’est en ouest. Le Mount MacKinley, avec une altitude de 6 194 mètres, est le plus haut sommet de toute l’Amérique du Nord. Il se trouve dans le massif d’Alaska Range.

Les îles hawaiiennes

Elles sont essentiellement constituées de sommets montagneux d’origine volcanique qui marquent la jonction de deux chaînes montagneuses sous-marines. Les îles les plus anciennes se trouvent à l’ouest, les plus récentes à l’est. Les sommets montagneux volcaniques de l’île d’Hawaii se dressent bien au-dessus du niveau de la mer : le Mauna Kea, avec 4 205 mètres d’altitude et le Mauna Loa avec 4 169 mètres.

Carte des grandes routes des USA (Etats-Unis)
Carte des grandes routes des USA (Etats-Unis)

Ces deux volcans sont toujours actifs. Les sommets situés sur les îles d’Oahu et de Kauai sont moins élevés, car ils ont subi l’action de l’érosion. Les îles les plus anciennes sont également entourées de récifs de corail.

L’île d’Ohahu possède une petite plaine côtière ainsi qu’un port important : Pearl Harbor.

Carte des USA (Etats-Unis) : les climats

Les Etats-Unis sont essentiellement affectés par des masses d’air soufflant vers le sud, le nord et l’est et enfin vers l’ouest. Ces masses d’air proviennent respectivement : du Canada, de l’Océan Atlantique et du Golfe du Mexique et, enfin, de l’Océan Pacifique. Pendant l’hiver, des rafales de vents froids venant de l’Arctique balaient le nord du pays.

A la fin de l’été, des ouragans en provenance des Caraïbes frappent de plein fouet le littoral de l’Atlantique et du Golfe du Mexique. Ils leurs arrivent même de frapper des régions situées encore plus au nord. Tout au long de l’année, les vents d’ouest exercent leur influence sur le climat et le temps de la majeure partie des Etats-Unis.

Carte des températures des USA (Etats-Unis)
Carte des températures des USA (Etats-Unis)

Les vents d’ouest, chargés de vapeur d’eau provenant de l’Océan Pacifique, soufflent sur le massif des Cascades et entraînent des précipitations importantes sur leur versant ouest, le plus exposé au vent. Le versant est, abrité du vent, reçoit par conséquent des précipitations peu importantes. La ville de Portland, dans l’Oregon, et la région de Dalles, en Californie, enregistrent des précipitations annuelles moyennes s’élevant respectivement à 100 centimètres et à seulement 33 centimètres.

Les montagnes de la Sierra Nevada expliquent la relative sécheresse du Grand Bassin Précipitations moyennes : 122 centimètres à Nevada City, en Californie et seulement 23 centimètres à Carson City, dans le Nevada. Les Grandes Plaines (Great Plains) se trouvent dans ce que l’on a surnommé « l’ombre pluvieuse » des Rocheuses. Par conséquent, Coeur d’Alene, dans l’Idaho enregistre 56 centimètres de pluie par an alors que Great Falls, dans le Montana, reçoit seulement 38 centimètres de pluie par an.

En général, le 100e méridien sépare l’Est humide de l’Ouest au climat beaucoup plus sec. Le taux annuel de précipitations s’élève à plus de 152 centimètres à la Nouvelle Orléans ; à plus de 140 centimètres à Miami ; à plus de 127 centimètres à Birmingham, en Alaska ; à plus de 12 centimètres dans les villes de Boston, New York, et Washington, D.C. ; à plus de 76 centimètres à Chicago et à St. Louis ; mais à seulement 41 centimètres à Bismark, N.D. ; à 71 centimètres à Wichita, dans le Kansas ; et à 20 centimètres à Albuquerque, dans le Nouveau Mexique.

Les précipitations sont toutefois plus importantes à l’extrême nord-ouest du pays. La ville de Seattle enregistre un taux de précipitations annuelles s’élevant en moyenne à plus de 90 centimètres.

En Alaska et dans les îles hawaiiennes, la pluviométrie varie considérablement. Par exemple, le taux de précipitations annuelles atteint : 221 centimètres à Sitka ; 43 centimètres à Nome et moins de 13 centimètres à Barrow.

Le centre de la ville d’Honolulu enregistre une pluviométrie annuelle de seulement 51 centimètres alors que celle-ci se monte à plus de 508 centimètres dans les collines avoisinantes. A Waialeale sur l’île de Kauai, les précipitations moyennes atteignent plus de 1 219 mètres, ce qui en fait l’une des régions les plus humides de la planète.

Les variations de température sont également importantes. La température moyenne en janvier est de 20°C (68°F) à Miami; 13°C (68°F) à la Nouvelle Orléans ; 0,6°C (33°F) à New York ; -3°C (27°F ) à Chicago ; 11°C (52°F) à Phoenix ; -0,6°C (31°F) à Denver et 5°C (40°F) à Seattle. La température moyenne en juillet est de : 28°C (82°F) à Miami ; 28°C (83°F) à la Nouvelle Orléans ; 25°C (77°F) à New York ; 24°C (75°F) à Chicago ; 32°C (91°F) à Phoenix ; 23°C (73°F ) à Denver et 18°C ( 65°F) à Seattle.

Carte des précipitations aux USA (Etats-Unis)
Carte des précipitations aux USA (Etats-Unis)

A Fairbanks, en Alaska, les températures moyennes de janvier sont de -24°C (-11°F). Mais à Honolulu, les températures moyennes de janvier et de juillet sont de : 22°C (72°F) et 26°C (79°F). Elles sont modérées par l’influence de l’Océan Pacifique.

Les différents régimes de températures et de précipitations permettent de diviser le continent des Etats-Unis en neuf zones climatiques différentes. Quatre d’entre elles se trouvent à l’est du 100e méridien et les cinq autres sont situées à l’ouest de celui-ci.

A l’est du 100e méridien, on trouve : le climat tropical (savane), le climat subtropical humide, le climat continental humide caractérisé par des étés chauds et le climat continental humide caractérisé par des étés frais. A l’ouest du 100e méridien, se trouvent : la steppe, le désert, les hautes terres de l’Ouest, les régions méditerranéennes et enfin les régions maritimes du littoral occidental. L’Alaska comprend les régions subarctiques et la toundra que l’on peut voir sur la carte des USA (Etats-Unis). Les îles hawaiiennes font, quant à elles, partie de la région océanique.

Carte des limites de vitesse aux USA (Etats-Unis)
Carte des limites de vitesse aux USA (Etats-Unis)

Climat tropical (savane)

Le sud de la Floride est caractérisé par la savane tropicale. Le climat, sec et humide, comporte une saison sèche bien définie qui a lieu pendant l’hiver. La pluviométrie de Miami s’élève à 140 centimètres (55 pouces). Toutefois, la majeure partie des pluies ont lieu en été et au printemps en raison de l’influence que les ouragans exercent sur cette région. Neuf de ces 55 pouces de pluies sont enregistrés en octobre. L’hiver, qui dure la moitié de l’année, est relativement sec. Les températures sont uniformément élevées.

Climat subtropical humide

Le climat subtropical humide est un climat chaud, tempéré et pluvieux, mais dénué de saison sèche. Ce climat affecte la région qui englobe : les plaines de l’Atlantique et du littoral du Golfe du Mexique, la majeure partie du massif des Appalaches, et enfin les régions montagneuses de l’intérieur. La lisière de cette zone climatique longe approximativement le 100e méridien. Les 102 centimètres de pluie enregistrés à Washington, D.C., sont répartis régulièrement tout au long de l’année. C’est également le cas des villes de Charleston et de la Nouvelle Orléans dont la pluviométrie s’élève respectivement à 124 centimètres et à 152 centimètres. Il n’existe pas de saison sèche. Les températures des régions situées au sud et au nord varient considérablement.

Carte des vents aux USA (Etats-Unis)
Carte des vents aux USA (Etats-Unis)

Climat continental humide caractérisé par des étés chauds

Le climat continental humide caractérisé par des étés chauds se trouve au nord de la zone climatique précédente. Sa lisière nordique s’étend immédiatement au sud des lacs Erié et Michigan tout en incluant la région située entre l’ouest de la Pennsylvanie et le Kansas, le Nebraska et le Dakota du Sud à l’ouest du 100e méridien.

Le climat est froid, bien que les étés soient chauds et les hivers humides. A Pittsburgh, les précipitations moyennes atteignent 89 centimètres et sont régulièrement réparties sur l’ensemble de l’année. Les températures moyennes de janvier et de juillet sont, respectivement, de : -0,6°C° (31°F) et 23°C (74°F). A Omaha, dans le Nebraska, les précipitations moyennes représentent : 71 centimètres. La température moyenne de janvier est de 22°F (-6°C) mais celle de juillet monte à 25°C (77°F).

Carte de l'origine de la population des USA (Etats-Unis)
Carte de l’origine de la population des USA (Etats-Unis)

Climat continental humide caractérisé par des étés frais

Il se trouve situé au nord de la précédente zone climatique. Il affecte : le nord de la Nouvelle Angleterre, la région des Grands Lacs ainsi que certaines parties de Minnesota et du Dakota du Nord, à l’ouest du 100 e méridien. Cette région est caractérisée par un climat froid où les étés sont frais et les hivers humides. Les précipitations moyennes annuelles atteignent 81 centimètres à Marquette.

Les chutes de neige qui ont lieu durant l’hiver représentent la plus grande partie de ces précipitations. La température moyenne de janvier est de -9°C (16°F) et la température moyenne de juillet atteint seulement 18°C (65°F). La ville de Duluth, dans le Minnesota, enregistre une pluviométrie annuelle de 66 centimètres avec de nombreuses chutes de neige. La température moyenne de janvier est de -17°C (1°F); alors que la température moyenne de juillet, semblable à celle de Marquette, est de 18°C.

Carte des routes aux USA (Etats-Unis)
Carte des routes aux USA (Etats-Unis)

La steppe

Il s’agit d’une région de latitude moyenne dotée d’un climat froid et sec caractérisé par une sécheresse hivernale. Cette région englobe les Grandes Plaines (voir la carte des USA (Etats-Unis)), la majeure partie du Grand Bassin et certaines parties du Plateau de Columbia and Snake River. La ville d’Helena, dans le Montana, reçoit moins de 36 centimètres de pluies par an. Neuf de ces 23 centimètres sont enregistrés entre avril et septembre.

L’hiver est très sec. A Helena, les températures moyennes de janvier et de juillet sont, respectivement de : -7°C (20°F)et de 23°C (74°F ). La pluviométrie annuelle de Boise, dans l’Idaho, atteint seulement 30 centimètres. Toutefois, la plupart des précipitations y ont lieu en hiver en raison de la forte influence exercée par la proximité de l’Océan Pacifique. A Boise, les températures moyennes de janvier et de juillet sont, respectivement, de : -17°C (29°F) et de 23°C (74°F).

Carte des parcs nationaux des USA (Etats-Unis)
Carte des parcs nationaux des USA (Etats-Unis)

Le désert

Il inclue : une partie du grand bassin, la région de la mer de Salton, le sud de l’Arizona et du Nouveau Mexique ainsi que le désert de Sonoran. Les précipitations sont rares et les températures élevées. A Yuma, dans l’Arizona, les précipitations annuelles atteignent moins de 10 centimètres, et la plupart d’entre elles ont lieu pendant l’hiver. D’avril à juillet, le climat est très sec. A Yuma, les températures moyennes de janvier et de juillet atteignent : 12°C (53°F) et 33°C (91°F). Cette région est visible sur la carte des USA (Etats-Unis).

Les hautes terres de l’Ouest

Elles englobent le nord du massif des Rocheuses, la Sierra Nevada et la chaîne montagneuse des Cascades. Cette région, comme la zone climatique continentale humide avec des étés frais, est caractérisée par des étés frais et des hivers humides.

Les régions méditerranéennes

Dans le climat méditerranéen classique, le mois d’hiver le plus humide enregistre trois fois plus de précipitations que le mois d’été le plus sec. Dans la plus grande partie de la Californie occidentale, le climat est très proche de cette définition. San Francisco enregistre un taux de précipitation annuel de 54 centimètres et l’hiver enregistre, à lui seul, une pluviométrie de 46 centimètres. Aucune précipitation n’intervient durant le mois de juillet.

Autre carte des USA (Etats-Unis)
Autre carte des USA (Etats-Unis)

Les températures moyennes en janvier et en juillet sont respectivement de 10°C (50°F ) et de 14°C (57°F). Située bien plus au sud, la ville de San Diego enregistre une pluviométrie annuelle de seulement 125 centimètres. La majeure partie des pluies tombe en hiver. Les étés sont très secs. La température moyenne en janvier est de 55°F, en juillet la température moyenne grimpe seulement jusqu’à 19°C (67°F), pour atteindre seulement 21°C (69°F) en août.

Les régions maritimes du littoral occidental

Cette région (voir carte des USA (Etats-Unis)) est caractérisée par un climat chaud, tempéré et pluvieux. La plupart des précipitations ont lieu en hiver et sont peu abondantes en été. Cette zone climatique s’étend à l’ouest du massif des Cascades, entre la Californie du Nord et la frontière canadienne. Les précipitations annuelles atteignent 132 centimètres à Olympia, Washington. Près de la moitié des précipitations ont lieu entre novembre et janvier et les mois de juillet et d’août enregistrent une pluviométrie inférieure à 5 centimètres.

Carte de la densité de population au kilomètre carré des USA (Etats-Unis)
Carte de la densité de population au kilomètre carré des USA (Etats-Unis)

La température moyenne atteint 3°C (38°F) en janvier et 17°C (63°F) en juillet. La ville de Portland, Oregon, enregistre presque 112 centimètres de précipitations annuelles, y compris environ 51 centimètres de novembre à janvier. La température moyenne atteint 4°C (39°F) en janvier et 19°C (67°F) en juillet. Les pluies sont torrentielles dans la partie occidentale du massif d’Olympic Mountains.

Le climat subarctique

Les plaines maritimes du littoral occidental se prolongent vers le nord, jusqu’au Canada et jusqu’au sud-est de l’Alaska (voir la carte des USA (Etats-Unis)). Sitka enregistre 221 centimètres de précipitations annuelles, dont 107 centimètres de septembre à décembre. La température moyenne est de 0,6°C (33°F ) en janvier et de 13°C (55°F) en juillet. Toutefois, on considère que le climat de la plus grande partie du centre de l’Alaska est subarctique. Il s’agit d’un climat froid caractérisé par des précipitations relativement peu importantes et des étés frais de courte durée.

Fairbanks enregistre seulement 28 centimètres de précipitations annuelles régulièrement réparties sur l’ensemble de l’année. Le mois d’août est cependant le mois le plus pluvieux. La température moyenne est de -16°C (3°F) en janvier et de 10°C (50°F) en juillet. En revanche, dans la région d’Aleutian Islands, le régime climatique est tout à fait différent : Dutch Harbor enregistre une pluviométrie de 42 centimètres essentiellement concentrée en hiver. La température moyenne est de 0°C (32°F) en janvier et de 11°C (51°F) en juillet.

La toundra

Il s’agit essentiellement d’un climat polaire caractérisé par de faibles précipitations et des températures peu élevées. Dans la zone climatique de la toundra, la température moyenne du mois le plus chaud est inférieure à 10°C (51°F). A Barrow, dans l’Océan Arctique, le total des précipitations ne dépasse pas 11 centimètres. La température moyenne est de -26°C (-16°F) en janvier et de 4°C (40°F) en juillet.

Carte sites toruistiques des USA (Etats-Unis)
Carte sites toruistiques des USA (Etats-Unis)

Climat océanique

Les alizés qui soufflent au-dessus des îles hawaiiennes sont chargés en vapeur d’eau par l’Océan Pacifique. Les précipitations sont abondantes sur les îles. Les variations des températures sont essentiellement imputables à l’influence de l’Océan Pacifique. Le climat tropical de ces îles s’explique en grande partie par leur localisation dans une zone de basse latitude. Leur topographie joue également un rôle essentiel dans la répartition des pluies.

Celles-ci sont plus ou moins importantes selon la plus ou moins grande exposition au vent des endroits concernés. A Hilo, sur l’île d’Hawaii, les précipitations annuelles moyennes atteignent 356 centimètres. La pluviométrie atteint 36 centimètres en mars, presque 14 inches en novembre et seulement 20 centimètres en juin, le mois le plus sec. Toutefois, sur la même île, certaines zones climatiques enregistrent une pluviométrie supérieure à 500 centimètres ou inférieure à 51 centimètres.

Mauna Kea et Mauna Loa sont souvent recouvertes par un manteau neigeux. Honolulu, sur l’île d’Oahu, enregistre une pluviométrie de 58 centimètres dont la majeure partie est concentrée pendant l’hiver. La température moyenne est de 22°C (40°F) en janvier et de seulement 26°C (79°F) en juillet.

Les autres régions climatiques situées sur l’île d’Oahu et les autres îles de l’archipel peuvent avoir une pluviométrie très contrastée. Les températures demeurent, toutefois, uniformes. A la différence de nombreuses autres régions tropicales, le climat des îles hawaiiennes est extrêmement agréable.

Les différentes régions

Sur la carte des USA (Etats-Unis) il existe différentes zones géographiques et climatiques, la végétation, la nature des sols sont autant d’éléments qui permettent d’établir une base de données complexe qui rend compte des caractéristiques géographiques des Etats-Unis.

Carte vierge des USA (Etats-Unis)
Carte vierge des USA (Etats-Unis)

Ce pays peut également être divisé en différentes régions économiques, culturelles et socioculturelles, mais aussi politiques, industrielles et linguistiques. Certaines régions ont été historiquement marquées par une religion particulière. A l’évidence, on pourrait bien sûr établir de nombreuses autres distinctions régionales.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page