Mal des transports – Lutter contre la cinétose

Le mal des transports est un terme qui décrit une combinaison désagréable de symptômes, tels que des étourdissements, des nausées et vomissements, qui peuvent se produire lorsque vous voyagez. Il est aussi parfois appelé maux de voyage, mal de mer, maladie de la voiture ou mal de l’air.

Les premiers symptômes du mal des transports peuvent inclure :

– pâleur de la peau
– sueurs froides
– vertige
– vomissements

Certaines personnes peuvent aussi souffrir d’autres symptômes, tels que :

– respiration rapide et superficielle
– maux de tête
– somnolence
– fatigue extrême

Dans la plupart des cas, les symptômes du mal des transports vont commencer à s’arranger lorsque votre corps va s’adapter aux conditions du voyage et à l’origine du problème.

Mal des transports - Mal de tête
Mal des transports – Mal de tête

Par exemple, si vous avez le mal des transports sur un bateau de croisière, vos symptômes peuvent s’améliorer après quelques jours. Cependant, certaines personnes ne parviennent pas à s’adapter et ont des symptômes jusqu’à ce qu’ils quittent l’environnement qui en est à l’origine.

Qui peut-être touché ?

N’importe qui peut avoir le mal des transports, mais certains sont plus vulnérables que d’autres. Les femmes éprouvent plus souvent la cinétose, particulièrement pendant la période de la grossesse. Les personnes qui subissent souvent des migraines peuvent aussi être plus susceptibles d’éprouver le mal des transports et ainsi subir une migraine durant le voyage.

La cinétose est également plus fréquente chez les enfants de 3 à 12 ans. Après cet âge, la plupart des adolescents se développent et écarte cet état.

Quand consulter un médecin ?

Il est seulement nécessaire de consulter un médecin sur le mal des transports si vos symptômes persistent après l’arrêt du voyage. Votre médecin traitant sera en mesure d’exclure les autres causes possibles de vos symptômes, comme une infection virale de l’oreille interne (labyrinthite).

Ce qui provoque le mal des transports ?

Le mal des transports est habituellement associé au voyage dans une voiture, un bateau, un avion ou un train. Toutefois, vous pouvez aussi en souffrir sur des manèges, mais plus étonnant en regardant ou jouant sur des films et jeux vidéo au rythme rapide. La cinétose est censée se produire lorsqu’il y a un conflit entre vos yeux et votre oreille interne, qui aident à l’équilibre.

Votre cerveau contient des informations sur où vous êtes et comment vous êtes lors d’un déplacement. Il met à jour constamment cette donnée avec les informations de vos yeux et le système vestibulaire. Le système vestibulaire est un réseau de nerfs, de canaux et de fluides dans l’oreille interne, ce qui donne à votre cerveau un sentiment de mouvement et d’équilibre.

Mal des transports en mer
Mal des transports en mer – Crédit photo : JeanbaptisteM

S’il y a un décalage d’informations entre ces deux systèmes, votre cerveau ne peut pas mettre à jour les informations et la confusion qui en résulte conduira à des symptômes du mal des transports, tels que des nausées et des vomissements.

Par exemple, vous pouvez obtenir le mal des transports lorsque vous voyagez en voiture, parce que vos yeux disent à votre cerveau que vous voyagez à plus de 50 km/h, mais votre système vestibulaire indique à votre cerveau que vous êtes toujours assis.

Il existe également une association entre le mal des transports et un type de migraine ou les vertiges, ce sont les maux de tête qui dominent. Ceci est connu comme une migraine vestibulaire. Si vous rencontrez des étourdissements et avez des antécédents du mal des transports, vous pouvez être diagnostiquée comme ayant une migraine vestibulaire.

Traiter le mal des transports

Des symptômes bénins de cinétose peuvent habituellement être traités en utilisant des techniques telles que la fixation de vos yeux sur l’horizon ou la distraction en écoutant de la musique.

Mal de l'air - Mal des transports
Mal de l’air – Mal des transports – Crédit photo : Carlos

Autres techniques d’autogestion que vous pouvez essayer :

Essayer si possible de choisir une cabine ou un siège au milieu d’un bateau ou en avion, parce que c’est à cet endroit que vous subirez le moins de mouvement. Utilisez un oreiller ou un appui-tête pour aider à garder votre tête aussi immobile que possible. Regardez un objet stable, par exemple, l’horizon. Lire ou jouer à des jeux peut aggraver vos symptômes. Fermer les yeux peut aider à soulager les symptômes.

L’air frais peut également vous soulager, ouvrir une fenêtre ou se déplacer vers le pont supérieur d’un navire pour éviter d’avoir trop chaud et pour sentir de l’air frais. Détendez-vous : en écoutant de la musique tout en vous concentrant sur votre respiration ou en exerçant une activité mentale, par exemple en comptant en arrière en partant de 100.

Rester calme, essayer de garder votre calme tout le voyage. Vous êtes plus susceptible d’avoir le mal des transports si vous vous angoissez à ce sujet. Il y a donc un travail sur soi à faire. Il est également conseillé d’éviter de manger un repas conséquent ou de boire de l’alcool avant de partir. Vous devriez garder à l’esprit qu’il faut bien s’hydrater tout au long de votre voyage avec de l’eau.

Médicaments contre la cinétose

Les cinétoses plus sévères peuvent être traitées avec des médicaments. Il est généralement préférable de prendre des médicaments pour le mal des transports avant votre voyage afin d’éviter de développer les symptômes.

Médicaments contre le mal des transports
Médicaments contre le mal des transports

Hyoscine

Hyoscine, également connu sous le nom de scopolamine, est employé couramment pour traiter le mal des transports. Il agit en bloquant certains signaux nerveux envoyés par le système vestibulaire.

Scopolamine est disponible en pharmacie. Pour être efficace, vous devez également le prendre avant de partir. Notamment si vous partez pour un long voyage. Les effets secondaires courants de l’hyoscine incluent la somnolence et des vertiges, mais aussi un trouble de la vision. L’hyoscine peut causer de la somnolence, il faut éviter de la prendre si vous avez l’intention de conduire.

Hyoscine devrait également être utilisé avec prudence chez les enfants, les personnes âgées, et si vous avez certaines conditions de santé telles que l’épilepsie ou des antécédents de problèmes de coeur, de reins ou du foie.

Antihistaminiques

Les antihistaminiques sont utilisés pour traiter les symptômes des allergies, mais peuvent aussi aider à contrôler les nausées et les vomissements. Ils sont moins efficaces pour traiter le mal des transports que l’hyoscine, et ils peuvent provoquer des effets secondaires.

Ils sont généralement pris en tant que comprimés avant votre voyage. Si c’est un long voyage, vous devrez peut-être prendre une dose toutes les huit heures. Comme la scopolamine, certains antihistaminiques peuvent causer de la somnolence. Votre pharmacien peut vous conseiller.

Thérapies complémentaires

Plusieurs thérapies complémentaires ont été proposées pour la cinétose, bien que la preuve de leur efficacité ne soit pas prouvée.

Le gingembre

Le gingembre contre le mal des transports
Le gingembre contre le mal des transports

Les compléments alimentaires au gingembre ou d’autres produits comprenant du gingembre, y compris des biscuits au gingembre ou le thé au gingembre, peuvent aider à prévenir les symptômes du mal des transports. Parfois, le gingembre est utilisé pour traiter d’autres types de nausées, tels que les nausées matinales pendant la grossesse.

Bien qu’il y est peu de preuves scientifiques que l’utilisation du gingembre peut traiter le mal des transports, ce dernier est depuis longtemps utilisé comme remède contre les nausées et les vomissements. Avant de prendre des compléments alimentaires de gingembre, vérifiez auprès de votre médecin généraliste qu’il n’entre pas en conflit avec les autres médicaments que vous prenez.

Bracelet contre le mal des transports

Les bracelets contre le mal des transports sont généralement des bandes élastiques portés autour des poignets. Elles s’appliquent avec une pression vers un point particulier à l’intérieur du poignet entre deux tendons sur votre bras intérieur.

Certains thérapeutes affirment qu’avec l’aide d’un bracelet on peut diminuer le mal des transports. Bien que les bracelets ne causent pas des effets secondaires indésirables, il y a peu de preuves scientifiques qui indiquent qu’ils sont un traitement efficace pour la cinétose. Vous pouvez le considérer comme un complément pour traiter cette dernière.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page