Carte de la République du Congo

Dans cet article vous trouverez une carte de la République du Congo. Le pays se trouve en Afrique centrale, à l’ouest du de la République Démocratique du Congo, à l’est du Gabon, au sud du Cameroun et de la république Centrafricaine. Son littoral baigné par l’océan Atlantique abrite le grand port de Pointe-Noire.

Le Congo, la République Démocratique du Congo et l’Oubangui dessinent sa frontière orientale. Brazzaville (voir la carte de la république du Congo), la capitale, se trouve sur la rive du Congo et fait face à Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo bâtie sur l’autre rive. Brazzaville est reliée à Pointe-Noire par une voie-ferrée.

Congo carte
Congo carte – Crédit Nations Online

L’indépendance du Congo a été proclamée en 1960. Le pays a été baptisé Congo en référence au plus important groupe ethnique établi sur son territoire : les Bakongo.

Géographie avec la carte de la République du Congo

Situé à cheval sur l’équateur, le Congo possède un climat chaud et humide qui affecte la majeure partie du territoire. Sa superficie représente 342 000 kilomètres carrés. D’immenses forêts occupent le nord du pays. Le fleuve Oubangui (voir la carte de la République du Congo) est navigable jusqu’à la frontière nordique du Congo où il rejoint la partie navigable du fleuve Congo, entre Brazzaville et Kinshasa.

Carte administrative de la République du Congo
Carte administrative de la République du Congo – Crédit Geoatlas.fr

A partir de cet endroit, des chutes d’eau et des rapides rendent le Congo impraticable et les marchandises doivent alors être acheminées par le train jusqu’au site portuaire de Pointe-Noire.

Carte routière de la République du Congo
Carte routière de la République du Congo – Crédit Geoatlas.fr

D’immenses marécages s’étendent entre l’Oubangui et le Congo. La région côtière, plutôt aride, fait ensuite place à d’immenses forêts qui s’étirent jusque dans le nord du pays. La majeure partie de la population se concentre donc dans la savane qui représente pourtant moins d’un quart du territoire. Dans la savane, les précipitations annuelles moyennes oscillent entre 125 et 150 centimètres. Il existe deux saisons des pluies. La première a lieu d’octobre à décembre et la seconde de février à avril.

Carte du relief de la République du Congo
Carte du relief de la République du Congo – Crédit Wikipedia

L’irrégularité fréquente des précipitations handicape cependant considérablement le développement de l’agriculture. Les sols sont, en général, peu fertiles. Les meilleurs sols se trouvent dans la vallée de Niari, à 160 kilomètres de Pointe-Noire (que l’on peut voir sur la carte de la république du Congo), qui est ainsi devenue le principal centre agricole du pays.

Carte géographique de la République du Congo
Carte géographique de la République du Congo – Crédit Geoatlas.fr

Population

Numériquement peu importante, la population du Congo est cependant très variée. Les Bakongo, les Oubangui, les Téké et les Sanga sont les principaux groupes ethniques du pays, ils se subdivisent ensuite en une multitude de sous-groupes. Le pays abrite également quelques tribus de Pygmées Binga. Les communautés étrangères sont minoritaires. Il s’agit surtout de Portugais, de Chinois et de réfugiés Zaïrois.

Les langues parlées dans l’ensemble du territoire sont extrêmement nombreuses. Le kongo et le téké sont les deux langues les plus répandues et le français est la langue officielle. Les religions animistes traditionnelles ne sont pratiquées que par 5% de la population environ alors que près de 90% des habitants sont chrétiens, et surtout catholiques.

Carte des villes de la République du Congo
Carte des villes de la République du Congo

Economie

L’agriculture emploie un pourcentage important des actifs mais produit à peine de quoi subvenir aux besoins de la population. Le cacao et le café viennent largement en tête des exportations agricoles. Les agriculteurs cultivent également sur une grande échelle du manioc, des ignames, des bananes, du maïs, des arachides et, dans une moindre mesure, de la canne à sucre et du riz.

Carte vierge de la République du Congo

Pendant la période coloniale, la vallée de Niari (voir la carte de la République du Congo ) a été colonisée en grande partie par les Européens qui ont rapidement mécanisé l’agriculture et pratiqué des cultures sur grande échelle. Depuis la proclamation de l’indépendance, cette vallée est demeurée spécialisée dans les cultures commerciales. Elle assure en effet la production de cacao et de cannes à sucre destinés à l’exportation.

Le Congo exporte aussi des matières premières et du pétrole brut provenant des gisements situés dans le sud-ouest du pays. Le sous-sol recèle plusieurs gisements de gaz naturel, de minerai de fer de qualité supérieure, de zinc, de plomb et de cuivre. Quelques filons aurifères ont également été répertoriés. La production de potasse, qui était très rentable, a cependant pris fin en 1977.

Congo sur une carte d'Afrique
Congo sur une carte d’Afrique – Crédit Wikipedia

La pêche et la sylviculture jouent par ailleurs un rôle essentiel dans l’économie du Congo qui exporte d’importantes quantités de bois de construction. Le poisson permet d’équilibrer en protéines le régime alimentaire de la population. Le développement industriel du pays est cependant très lent.

L’industrie se compose essentiellement de scieries, d’usines spécialisées dans la transformation de produits alimentaires ou dans la fabrication de l’huile, de minoteries, et de brasseries. Au cours de la seconde décade qui a suivi la proclamation de l’indépendance, le Congo a bénéficié d’aides économiques provenant de pays communistes (à l’époque), mais les résultats à long terme se sont révélés plutôt décourageants. Ainsi, le complexe industriel textile mis en place par les Chinois a finalement fait faillite et a du fermer ses portes en 1979. Entre 1975 et 1984, l’inflation annuelle a souvent dépassé 100%.

Congo sur une carte du monde
Congo sur une carte du monde

L’industrialisation concerne surtout le sud du pays qui regroupe également l’essentiel de la population rurale, les villes les plus importantes, les voies de communication les plus modernes, les terres les plus productives et les principaux gisements miniers. Cette différence régionale entre le nord et le sud est l’un des principaux problèmes du Congo.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page